Top 14: c'est le jour J

Image
L'ouvreur de La Rochelle  Antoine Hastoy plaqué par son vis-à-vis du Stade toulousain Thomas Ramos en Top 14 le 2 jin au stade Ernest-Wallon à Toulouse

L'ouvreur de La Rochelle Antoine Hastoy plaqué par son vis-à-vis du Stade toulousain Thomas Ramos en Top 14 le 2 jin au stade Ernest-Wallon à Toulouse

AFP
Partager4 minutes de lecture

Quatre pour deux places: La Rochelle, le Racing 92, Perpignan et Castres luttent pour la phase finale, samedi, lors de la 26e et dernière journée du Top 14, qui verra également le Stade français et Toulon viser une place en demi-finale.

. Le Stade français sans complexe

"On prépare ce match comme une phase finale." Absent depuis 2015, année de son dernier titre, le Stade français (2e, 71 pts) peut s'offrir une semaine de repos en cas de succès devant Toulon (3e, 68 pts), synonyme de billet pour le dernier carré.

Après avoir fait longtemps la course le tête, le club parisien a marqué le pas dernièrement. "On n'a plus d'excuse", selon le troisième ligne Matthieu Hirigoyen. "A nous de pas rater cette dernière cartouche" face à "une très belle équipe, qui pratique un très bon rugby, en confiance".

Le RCT termine en effet la saison en trombe avec six succès sur les sept derniers matches. Une nouvelle victoire, la deuxième de rang à l'extérieur, permettrait aux Varois de doubler leurs adversaires du jour.

Le N.8 du Stade Français Sekou Macalou capte la balle sur une touche contre Castres en Top 14 le 1er juin 2024 au stade  Pierre-Fabre à Castres

Le N.8 du Stade Français Sekou Macalou capte la balle sur une touche contre Castres en Top 14 le 1er juin 2024 au stade Pierre-Fabre à Castres

AFP

"On a deux balles de matches pour aller en demi-finales", a souligné l'entraîneur parisien Karim Ghezal.

. Dernière marche pour l'UBB

Assuré d'une place en phase finale, Bordeaux-Bègles (4e, 64 pts) va tenter d'aller chercher un barrage à domicile en dominant la lanterne rouge Oyonnax (14e, 34 pts).

Déjà relégué, le club de l'Ain n'a plus rien à jouer mais voudra finir sa saison calvaire sur une note positive avant de retrouver la Pro D2.

Côté girondin, les deux revers de rang, à Paris (22-18) et à Perpignan (37-30), ont mis à mal les rêves de dernier carré. Pour disputer une demie sur ses terres, l'UBB devra passer par un barrage. A domicile? "On va aborder le dernier rendez-vous avec une mission capitale: celle de faire un très gros match et, éventuellement, d'aller chercher le bonus offensif", a promis le manager Yannick Bru, qui peut espérer doubler Toulon et grimper sur le podium.

L'ailier du RC Toulon  Gabin Villiere file à l'essai contre Clermont en Top 14 le 2 juin 2024 au stade Mayol à Toulon

L'ailier du RC Toulon Gabin Villiere file à l'essai contre Clermont en Top 14 le 2 juin 2024 au stade Mayol à Toulon

AFP

. La Rochelle-Racing 92, vrai-faux "huitième"

Malheur au vaincu. Candidats au titre, La Rochelle (5e, 62 pts) ou le Racing 92 (6e, 61 pts) devra faire une croix sur ses ambitions du début de saison.

Mais pas question de faire des calculs côté francilien: "C'est nous qui nous sommes rendu les choses difficiles, on a perdu pas mal de points en cette fin de saison. Mais on garde notre destin en mains. C'est notre huitième de finale", a promis l'international Cameron Woki.

Les Racingmen ne vont donc pas tergiverser. "Trop penser à ce que les autres font, c'est le meilleur moyen de perdre sa concentration et de perdre le match", a assuré l'entraîneur des Ciel et Blanc Stuart Lancaster.

"On est arrivés à ce moment clé, après tout ce travail, après quarante-huit semaines. C'est là que tout se joue", a ajouté le technicien anglais qui s'est cassé souvent les dents sur les Maritimes lors de ses sept saisons au Leinster.

Le club à la caravelle, qui a dû abandonner sa couronne continentale, pourra compter sur le retour de son demi de mêlée Tawera Kerr-Barlow. De bon augure?

. Perpignan, Castres, une carte à jouer

Le centre australien de Bordeaux-Bègles Ben Tapuai pris par le centre fidjien de Perpignan Alivereti Duguivalu en Top 14 le 1er juin 2024 au stade Aimé-Giral à Perpignan

Le centre australien de Bordeaux-Bègles Ben Tapuai pris par le centre fidjien de Perpignan Alivereti Duguivalu en Top 14 le 1er juin 2024 au stade Aimé-Giral à Perpignan

AFP

Attention surprise. Derrière les cadors attendus et annoncés, Perpignan (7e, 58e pts) et Castres (8e, 58 pts) peuvent encore tirer leur épingle du jeu. Pour ça, il faudra s'imposer à Pau (9e, 56 pts) et Bayonne (11e, 52 pts) respectivement.

A noter que Clermont (10e, 56 pts), qui reçoit Montpellier (13e, 44 pts), a une infime chance d'arracher son billet pour le bal avec une victoire et une série de résultats favorables.

Enfin, Toulouse (1e, 76 pts) termine sa saison à Lyon (12e, 51 pts) avant se mettre au vert et d'aborder les demi-finales, les 21 et 22 juin à Bordeaux.