Belles de jour : une exposition autour des femmes, artistes et modèles

Le sculpteur Auguste Rodin est plus connu que son élève Camille Claudel, le peintre surréaliste Yves Tanguy que sa femme Kay Sage ou Auguste Utrillo que sa mère Suzanne Valadon. A Poitiers, l'exposition Belles de jour veut redonner aux femmes leur juste place dans les beaux-arts.
Image
Belles de jour
©Musée Sainte-Croix de Poitiers
Partager3 minutes de lecture
Jamais les noms de Romaine Brooks, Sarah Lipska, Tamara Lempicka, Valentine Hugo ou Chana Orloff n'ont brillé au firmament de la renommée artistique. Comme tant d’autres artistes femmes, elles semblent être restées dans le sillage des vagues successives des courants artistiques, dans l'ombre de grands maîtres. Avec cette exposition ayant pour thème "femmes artistes, femmes modèles", le musée Sainte-Croix de Poitiers en France veut leur rendre justice.

Femmes artistes

Belles de jour présente la production d'artistes femmes éclipsées, à leur époque, par les mastodontes qui avaient pu, eux, s’imposer par la puissance de leur création, comme André Lothe ou Auguste Rodin.

Les femmes, elles, restaient cantonnées aux places d'"apprenties" dans l'ombre des grands hommes. Ainsi le travail et la renommée de ces femmes sont-ils intimement liés à ces mêmes artistes, auprès desquels elles avaient dû apprendre. Car jusqu'au début du XXe siècle, très rares étaient les académies à dispenser leurs enseignements aux femmes. C’est dans les ateliers des maîtres qui, eux, avaient pu suivre une formation académique, qu'elles avaient une chance d'en profiter.

Suzanne Valadon, par exemple, lingère, puis écuyère de cirque, s’est formée, encouragée par Edgar Degas, au gré de ses passages dans les ateliers des maîtres sur les Grands Boulevards. Dans les années 1880 à Paris, seule l’Académie Julian était ouvert "aux hommes, aux femmes et aux artistes étrangers," explique Raphaële Martin-Pigalle, la commissaire de l’exposition : 

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Raphaële Martin-Pigalle est la commissaire de l'exposition Belles de jour.
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Rapahële Martin-Pigalle est la commissaire de l'exposition Belles de jour.
 
Image
Belles de jour
Import ID
42551
Photos
Claudel
Collection des musées de Poitiers © Musées de Poitiers/Ch VignaudVisuel
Camille CLAUDEL, Jeune femme aux yeux clos 
BROOKS
Collectiondes musées de Poitiers © Musées de Poitiers/HugoMaertens, BrugesVisuel
Romaine BROOKS, The Weeping Venus (1916-1917, huile sur toile) 
LIPSKA
Collection des musées de Poitiers © Musées de Poitiers/Ch Vignaud
Sarah LIPSKA, Buste de la princesse Nathalie Paley 
(20esiècle, bois et porcelaine)
Lempicka
Collection du Musée des Beaux-Arts de Nantes © RMN-Grand Palais /Gérard Blot © Tamara Art Heritage / ADAGP, Paris 2016. Visuel
Tamara de Lempicka, Kizette en rose (1927)
CHÉRET
Collection du musée des Beaux-Arts de Nantes © Ville de Nantes -Musée des Beaux-Arts - C. CLOSVisuel
Jules CHÉRET, La femme à l’ombrelle rouge

HAGBORG
Collection du musée des Beaux-Arts de RouenCliché N°: 2007_9_1, © C. Lancien, C.Loisel/Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie
Wilhelm HAGBORG, Portrait d’une élégante (1896) 
Salle
©musée Sainte-Croix de Poitiers
Une salle de l'exposition Belles de jour au musée Sainte-Croix de Poitiers.
Maxence
©Musée Sainte-Croix
L'Âme de la forêt, Edgard Maxence (1898)
Van DONGEN
©Musée Sainte-Croix de Poitiers
Passe-temps honnête, Kees Van Dongen (1920)
 
L’exposition Belles de jour est proposée par le Musée Sainte-Croix de Poitiers, en collaboration avec le Musée des Beaux-Arts de Nantes et le Palais Lumière d’Évian jusqu’au 9 octobre 2016.