Docteur Denis Mukwege : "Les femmes sont debout face à une masculinité toxique"

Prix Nobel de la Paix 2018, le Dr. Denis Mukwege, l'auteur de "Réparer Les Femmes" avec son confrère chirurgien belge Guy-Bernard Cadière revient dans "l'Invité" sur TV5MONDE sur son combat pour les femmes mutilées sexuellement et sur une inaction coupable de la communauté internationale.
Image
Main Mukwege
Dr. Denis Mukwege, sur la plateau de "l'Invité" TV5MONDE | 28 mars 2019 | PHOTO : P. FÉRUS
Partager3 minutes de lecture

Le Dr. Denis Mukwege revient d'un forum au Luxembourg. Sur place, il a rencontré des femmes venues de tous les continents qui ont subi des violences sexuelles. "C'est un problème planétaire", soutient-il.

Mukwege 2
Dr. Denis Mukwege | PHOTO : P. FÉRUS

Depuis deux décennies, ce gynécologue congolais surnommé "l’homme qui répare les femmes ", lutte contre les mutilations génitales perpétrées au Congo.

Les soins qu'il a prodigués entre 1993 et 2003, lui ont permis de mettre en évidence 317 crimes de guerre et contre l’Humanité recensés au Congo. 

Nous pouvons les soigner médicalement avec nos limites, mais concernant la justice, les victimes nous implorent de plaider auprès de la communauté internationale pour qu'elle prenne à bras-le-corps, cette question de l'impunité.
Dr. Denis Mukwege

À la tribune à Oslo, quand il reçoit en décembre 2018 le prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege, dénonce des crimes commis par des personnes qui sont parfois à la tête d'Etats dans le monde. Le médecin, natif de Bukavu, souligne le fait que les noms des responsables n’ont jamais été révélés et qu'aucun crime n’a été jugé.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Le viol comme arme de guerre

"L'objectif de ces violences sexuelles est de déshumaniser", dit-il. C'est un rapport de force inacceptable, car trop de victimes se retrouvent face à des bourreaux, qui restent encore en position de pouvoir.

Pour lui, outre le problème d'apporter des preuves se pose aussi celui de la réparation. "La société a obligation, de donner réparation à ces femmes". Il est favorable à la création d'un fonds d'aide international qui pallierait la défaillance, délibérée ou non, des Etats. 

Toutes les femmes à travers le monde, ont droit à la réparation...
Dr. Denis Mukwege

Le Dr. Mukwege met en garde : "On le voit en RD Congo, lorsque vous essayez de sacrifier la justice sur l'autel de la paix, vous n'avez finalement, ni justice, ni paix ! La justice aide à construire une paix durable. Trop de rapports d'expertise des Nations Unies, qui dénonçaient avec précisions ces exactions ont fini dans des tiroirs."

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


Aujourd'hui, selon lui, le nouveau président congolais, Félix Tshisekedi devrait sortir ces rapports des tiroirs pour que les auteurs des crimes soient arrêtés, via les instances judiciaires internationales compétentes. Ce serait, à ses yeux, un premier pas vers la réparation, et pour la reconstruction des victimes.

Transformer la souffrance en... force

Une réparation qui peut être individuelle ou collective. Elle peut même être symbolique. "Ce n'est pas forcément une réparation financière", nous dit-il. Et d'ajouter : "Mais il faut absolument la mettre en place car la guérison est un processus et la réparation fait partie de ce processus".
Mukwege 3
Dr. Denis Mukwege | PHOTO : P. FÉRUS

"Les femmes nous montrent tous les jours leur capacité de résilience", martèle le gynécologue. Des femmes debout face à une "masculinité toxique", dit-il. Pour lui, il est temps de changer de paradigme. Il faut déconstruire le modèle actuel et le remplacer, par une "masculinité positive" qui considère l'homme et la femme, comme égaux.