Terriennes

Etats-Unis : des femmes à la communication de la Maison Blanche

A gauche Jen Psaki, la nouvelle attachée de presse de la Maison Blanche, à droite Kate Bedingfield, la nouvelle directrice de la communication. Avec elles, cinq autres femmes composent l'équipe chargée des relations avec les médias du président élu américain Joe Biden et de la vice-présidente américaine Kamala Harris. 
A gauche Jen Psaki, la nouvelle attachée de presse de la Maison Blanche, à droite Kate Bedingfield, la nouvelle directrice de la communication. Avec elles, cinq autres femmes composent l'équipe chargée des relations avec les médias du président élu américain Joe Biden et de la vice-présidente américaine Kamala Harris. 
©AP Photo/Charles Dharapak

Joe Biden et Kamala Harris ont fait le choix des femmes en nommant une équipe 100% féminine à la communication de la Maison Blanche. Au total, ce sont sept femmes qui prennent les commandes de la communication présidentielle, une première dans l'histoire des Etats-Unis.

Une équipe 100% féminine, du jamais vu à la Maison Blanche. C'est le choix fait par le président élu des Etats-Unis, Joe Biden et sa vice-présidente Kamala Harris pour diriger les relations avec les médias de leur futur mandat, qui débutera le 20 janvier 2021.  

Ces professionnelles de la communication, qualifiées et expérimentées, apportent des perspectives variées à leur travail et partagent le même engagement pour reconstruire ce pays.
Joe Biden, président élu des Etats-Unis

« Je suis fier de présenter aujourd'hui la première équipe de communication pour la Maison-Blanche composée exclusivement de femmes - a indiqué Joe Biden dans un communiqué - Ces professionnelles de la communication, qualifiées et expérimentées, apportent des perspectives variées à leur travail et partagent le même engagement pour reconstruire ce pays. »

Parmi les personnes désignées figure Jen Psaki, qui occupera le poste très en vue d'attachée de presse de la Maison-Blanche. A 41 ans, elle a déjà occupé plusieurs postes haut placés, dont celui de directrice de la communication de la Maison-Blanche sous l'administration Obama-Biden.

Copy Code
«Honorée de travailler à nouveau pour @JoeBiden, un homme pour lequel j'ai travaillé sous l'administration Obama-Biden lorsqu'il a contribué à diriger la reprise économique, reconstruit nos relations avec nos partenaires (ce qui se révèle une bonne pratique) et a apporté de l'empathie et de l'humanité dans presque toutes les réunions auxquelles j'ai assisté», a réagi Jen Psaki sur Twitter.

Sept femmes aux commandes de la communication

En plus de Jen Psaki, six autres femmes ont été nommées. Parmi elles, Kate Bedingfield, directrice adjointe de campagne de Joe Biden, est nommée directrice de la communication de la Maison-Blanche. Kate Bedingfield a déjà officié en tant que directrice de la communication de Biden alors qu'il était vice-président. Ashley Etienne deviendra directrice de la communication de Kamala Harris et Symone Sanders est propulsée conseillère et porte-parole de la vice-présidente. Pili Tobar a été nommée directrice adjointe à la communication de la Maison-Blanche et Karine Jean Pierre, attachée de presse adjointe.

Neera Tanden serait la première femme issue des Premières Nations à prendre la direction du Bureau de la gestion et du budget. 
Neera Tanden serait la première femme issue des Premières Nations à prendre la direction du Bureau de la gestion et du budget. 
©AP Photo/Mel Evans

Elizabeth Alexander sera la directrice de communication de la future première dame Jill Biden. Ces nominations ne nécessitent pas la confirmation du Sénat, contrairement à la plupart des postes du cabinet.

D'autres nominations devraient intervenir dans la semaine. Selon le New York Times, elles comprendront celle de Cecilia Rouse à la tête du Cercle des conseillers économiques du président, première femme noire à ce poste. Neera Tanden prendrait la direction du Bureau de la gestion et du budget, première Indienne Américaine à cette position. Toujours selon le NYT, c'est aussi encore une femme, la députée Avril Haines qui prendrait les rênes de la National Intelligence. Le président élu prévoirait aussi de nommer Janet L. Yellen, qui a été la première femme à diriger la Réserve fédérale, au poste de secrétaire au Trésor, une nomination qui mettrait une femme à ce poste pour la première fois en 231 ans d'histoire.