Terriennes

Etats-Unis : nouvelle accusation d'inconduite sexuelle contre le juge Kavanaugh

Chargement du lecteur...
©L.De Matos

C'est sans doute ce que la Maison Blanche redoutait le plus aux Etats-Unis. Une deuxième accusation d'inconduite sexuelle contre le juge Brett Kavanaugh, candidat de Donald Trump à la Cour Suprême. Cette nouvelle accusation survient quatre jours avant l'audition cruciale de Christine Blasey Ford, qui le met également en cause.

dans
Une "allégation grave, crédible et inquiétante" qui doit "être pleinement étudiée". C'est par ces termes que Mazie Hirono, a qualifié la nouvelle accusation d'inconduite sexuelle qui vise Brett Kavanaugh. Avec un autre sénateur démocrate, elle enquête sur ces faits qui se seraient déroulés au début des années 1980, cette fois encore à l'université de Yale. 

La victime présumée s'appelle Deborah Ramirez, cinquante-trois ans aujourd'hui. Elle raconte dans le New Yorker, magazine à l'origine du mouvement #MeToocomment Brett Kavanaugh, ivre, aurait sorti son sexe devant son visage, avant de la contraindre à le toucher alors qu'elle le repoussait.

Une accusation vigoureusement démentie par Brett Kavanaugh, et qui survient quatre jours avant l'audition de Christine Blasey Ford devant le Sénat. Cette psychiatre affirme avoir été agressée sexuellement, par le juge, à la même époque. Après des jours de négociation, elle a finalement accepté de s'exprimer publiquement, à la date du 28 septembre 2018. 
 
Je pense qu'il est très important que les accusatrices soient entendues et que leurs histoires soient entendues. Mais je pense également que l'accusé doit être entendu. En fin de compte, l'objectif c'est la vérité. Et il faut le faire sans fracas. Il faut le faire de manière respectueuse.

Nikki Haley, Ambassadrice américaine à l'ONU

A quelques semaines des élections de mi-mandat, l'enjeu de ces auditions est double. Ces témoignages pourraient peser sur le scrutin, mais aussi sur la désignation du Magistrat à la Cour suprême. Si les Républicains perdent leur majorité au Congrès, Brett Kavanaugh reste le candidat de Donald Trump pour siéger au sein de la plus haute juridiction américaine. Le président des Etats-Unis a encore apporté tout son soutien, vendredi 20 septembre, dans le Missouri à ce fidèle qui se proclame haut et fort contre le droit à l'avortement et même contre la contraception qualifiée par lui "d'avortement anticipé"...

> A relire : Elections de mi-mandat aux Etats-Unis : "les électeurs de Donald Trump sont indifférents aux scandales"
Donald Trump : bras de fer et doigt d'honneur d'une actrice porno