Terriennes

Femmes 2018 : Michelle Obama, pourquoi viens-tu si "star" ? (8/10)

Michelle Obama au Barclays Center, le mercredi 19 décembre 2018 à New York.<br />
 
Michelle Obama au Barclays Center, le mercredi 19 décembre 2018 à New York.
 
(AP Photo/Frank Franklin II)

Exit Hillary Clinton ! Michelle Obama vient d'être désignée comme la "femme la plus admirée des Etats-Unis". L'ancienne première dame des Etats-Unis aborde 2019 avec un grand sourire : son livre rencontre un succès mondial et son mari Barack reste en tête parmi les hommes les plus populaires. Pourquoi une telle popularité ?

Un miracle.
On a beau gratter, fouiller, farfouiller, le plus tenace des journalistes serait bien en peine de publier une histoire ambigüe, un fait désagréable à son sujet. Michelle Obama est une femme solide.  Aucune éclaboussure politique ne l'a encore atteinte. A son niveau, c'est à dire le plus haut, on ne peut que s'incliner.
Elle-même ne confesse qu'une maladresse, celle, un jour, d'avoir touchée la reine Elizabeth II dans le dos. Sacrilège ! Violation du protocole !
C'était en 2009, lors d'un voyage officiel avec son président de mari.
La chose, paraît-il, est impardonnable. 
Mais la reine elle-même en a souri.
Sauvée !
 

Michelle Obama avec les étudiants de la Wayne State University lors d'une discussion au Motown Museum de Détroit, le mardi 11 décembre 2018.<br />
 
Michelle Obama avec les étudiants de la Wayne State University lors d'une discussion au Motown Museum de Détroit, le mardi 11 décembre 2018.
 
(AP Photo / Paul Sancya)

Michelle Obama détrône Hillary Clinton

Pour commencer l'année en beauté, Michelle Obama vient d'être nommée  la " femme la plus admirée par les Américains ". Le sondage a été réalisé par la société Gallup auprès d'un pannel  de 1 025 Américains.

Michelle Obama remercie la foule lors de sa visite au Royaume-Uni pour l'accueil de son livre "Becoming", au Royal Festival Hall de Londres, le lundi 3 décembre 2018.
Michelle Obama remercie la foule lors de sa visite au Royaume-Uni pour l'accueil de son livre "Becoming", au Royal Festival Hall de Londres, le lundi 3 décembre 2018.
(Yui Mok / PA via AP)


Ok, on dira qu'un panel de 1025 américains, c'est tout de même peu de chose en regard des 325 millions d'habitants que compte le pays mais bon, faisons confiance aux statistiques.  Un classement qui détrône Hillary Clinton.
Une première depuis 17 ans.
Sans doute, Hillary Clinton voudra bien considérer ce résultat comme une petite leçon d'humilité. Sans doute.
Pour comprendre la clé de la popularité de Michelle Obama, peut-être faut-il s'emparer  de son livre de mémoires, "Becoming" ("Devenir" dans sa version française, Fayard édition).
Selon son éditeur, l'ouvrage se serait vendu à plus de deux millions d'exemplaires aux Etats-Unis et au Canada en deux semaines seulement. Il aurait déjà été traduit dans 31 langues et serait en tête des ventes au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Espagne et en France.
De quoi rendre jaloux Harry Potter.

Un selfie à 3000 dollars

Michelle Obama poursuit une tournée de promotion digne d'une rock-star. On refuse du monde lors de ses prestations et cela malgré un ticket d'entrée  qui oscille de 30 à 3000 dollars. Pour ce prix, il est possible de saluer Michelle en coulisses et de faire un selfie avec elle. Le journal Les Echos précise que c'est la société  Live Nation, le plus grand organisateur de concerts au monde, partenaire de Madonna ou U2  qui gère désormais son agenda professionnel.
On l'aura compris, ce livre n'est pas en or mais il en rapporte.
La recette de ce succès d'édition semble aussi simple qu'efficace : la carte de la proximité. Et l'on découvre au fil des pages que Michelle Obama, au fond, c'est presque une copine, une femme vibrante, énergique, qui lutte contre la morsure du doute, le nuage noir des angoisses et qui, finalement, doit son succès à une étonnante pugnacité.
 

Michelle Obama s'entretient avec un homme lors de la parution de son livre "Becoming" à New York, le vendredi 30 novembre 2018.<br />
 
Michelle Obama s'entretient avec un homme lors de la parution de son livre "Becoming" à New York, le vendredi 30 novembre 2018.
 
(AP Photo/Richard Drew )

Michelle obéit à l'amour

Exemples :
Michelle rencontre Barack et tout à coup la voici bouleversée par "un souffle renversant de désir, de gratitude, d'épanouissement et d'émerveillement". So romantic ! Devenue madame Obama, elle a le coeur serré quand il se lance pour remporter la présidentielle. Mais elle pense d'abord, et c'est humain, à la pérennité de son couple.
Sous son stylo, cela donne : "Chacune de ces campagnes avait laissé une petite cicatrice à mon âme, et à notre couple. J’avais peur qu’une campagne présidentielle ne nous porte le coup de grâce."
Mais pourquoi donc accepter cet engagement susceptible de ruiner sa vie de femme ? C'est tout simple. Elle obéit à l'amour.  Elle accepte, en quelque sorte, de faire (provisoirement) don de son mari à la Nation : " J’ai dit oui parce que je pensais que Barack pourrait être un grand président. Il était sûr de lui comme peu de gens le sont. Il avait l’intelligence et la discipline nécessaires pour assurer cette charge, le tempérament pour encaisser les coups, et ce rare degré d’empathie qui lui permettrait d’être entièrement à l’écoute des besoins du pays. Il était entouré de gens bien, de gens intelligents, prêts à l’aider. De quel droit l’aurais-je arrêté ?"
 

Le président George W. Bush accueille le président Donald Trump, la première dame Melania Trump, l'ancien président Barack Obama, Michelle Obama, l'ancien président Bill Clinton, l'ancienne secrétaire d'État Hillary Clinton et l'ancien président Jimmy Carter à l'occasion de funérailles d'État de l'ancien président George H.W. Bush à la cathédrale nationale, le mercredi 5 décembre 2018 à Washington<br />
 
Le président George W. Bush accueille le président Donald Trump, la première dame Melania Trump, l'ancien président Barack Obama, Michelle Obama, l'ancien président Bill Clinton, l'ancienne secrétaire d'État Hillary Clinton et l'ancien président Jimmy Carter à l'occasion de funérailles d'État de l'ancien président George H.W. Bush à la cathédrale nationale, le mercredi 5 décembre 2018 à Washington
 
(AP Photo / Carolyn Kaster)

"Merci de m'avoir rejoint pour ce voyage"

Elle se remémore avec un frémissement de dégoût les propos de Donald Trump diffusés en octobre 2016. Il déclarait : "Quand t'es une star, elles (les femmes, ndlr.) te laissent faire. Tu peux tout faire. Les attraper par la chatte, tout faire ". Réaction de Michelle Obama : "C’est la forme la plus sordide du pouvoir. Je tremblais de rage après avoir entendu cet enregistrement."
Et puis, enfin, cet aveu : "Parce qu’on me pose souvent la question, je le dis ici très clairement : je n’ai aucune intention de me présenter un jour à la présidence"
Son dernier tweet de l'année 2018 est une invitation à se plonger dans son ouvrage -confidences  :
 

(Je réfléchis sur l'année qui vient de s'écouler : je suis tellement reconnaissante et accablée par toutes les nouvelles expériences et les souvenirs. De lancer de nouvelles tentatives et engager de nouveaux électeurs à partager mon histoire avec vous tous. Merci de m'avoir rejoint pour ce voyage. Il y a tant de choses à découvrir en 2019 ! )

Oui, Michelle Obama est (presque) une copine.