Auteure, autrice, écrire au féminin

Un timbre, rare, à l'effigie de la britannique Virginia Woolf... en Roumanie

Les "femmes de lettres", écrivaines, et autres auteures ont bien du mal à exister au genre féminin dans un univers "créatif" qui se décline encore le plus souvent au masculin. Malgré une oeuvre prolifique, au fil des siècles et des continents.

Marguerite Duras, Madame de Sévigné, Colette ou bien encore Simone de Beauvoir : que de noms de la littérature française. Ces auteures font partie des plus connues alors qu’il y en a tant d’autres à l’origine d’œuvres littéraires. Ce mal ne touche pas que la France : les créations des femmes ne sont généralement pas reconnues partout dans le monde alors que celles des hommes viennent spontanément en tête. Pourquoi ? Est-ce une question féministe ? Doit-on dire d’ailleurs dire auteure ou autrice ?
De la littérature brésilienne à algérienne en passant par l’Angleterre, du roman policier à la BD : TV5MONDE traite de tous les sujets concernant ces femmes de lettres. Retrouvez toute l’actualité en lien avec ces plumes féminines grâce à TV5MONDE.

<p>Les femmes poètes occupent une place majeure dans la création contemporaine française et étrangère. Mais leurs oeuvres sont encore mal visibilisées dans les milieux éditoriaux, scolaires et médiatiques.</p>
Baudelaire, Rimbaud, Prévert, Carême… L’histoire de la poésie n’a retenu que les noms d’illustres poètes. Tous des hommes. Or si...
Josée Kamoun traduit en français depuis près de 35 ans les plus grand-e-s auteur-e-s américain-e-s, elle vient de recevoir la bourse de traduction de l'Université de Lausanne.
Philip Roth, John Irving, Virginia Woolf, Jack Kerouac n'ont pas de secrets pour elle. C'est grâce au talent de Josée Kamoun que...
<p>Manifestante lors de la journée des fiertés LGBT, Pampelune, Espagne, le 28 juin 2018. </p>
Longtemps absentes des débats publics en France, les lesbiennes issues de l’immigration sont de plus en plus nombreuses à faire...
3 : 20
C’était une femme d’esprit très talentueuse. Tout au long de sa vie, Madame de Sévigné a porté l’art épistolaire au plus haut. Sa correspondance avec...
Fatima Daas, 25 ans, est née dans la région parisienne de parents algériens. <em>La Petite dernière</em> est son premier roman. 
Dans son premier roman, La petite dernière, Fatima Daas dresse le portrait d’une jeune femme musulmane tiraillée entre sa foi et...
Manifestation pour la "panthéonisation" de Gisèle Halimi, 11 octobre devant le Panthéon, à Paris.<br />
Image extraite du compte Twitter de Claire Charlès @ClaireCharls1
Par son action en faveur de la décriminalisation de l'avortement et la criminalisation du viol, l'avocate Gisèle Halimi a marqué...
<em>“Quand ma fille lira ce livre plus tard, j'ai envie qu'elle sache de quelle lignée elle est issue, qu’elle en soit fière”. </em>Dans son roman, "La discrétion", Faïza Guène revient sur l'histoire de sa mère, depuis son enfance en Algérie sous l'ère coloniale. 

Avec son sixième roman, "La discrétion", paru aux éditions Plon, Faïza Guène rend hommage aux mères immigrées du Maghreb, de l’Algérie plus particulièrement, et à la sienne. Une histoire singulière qu’elle replace naturellement dans la grande Histoire de France.

<p>Louise Gluck en 1994, un an après avoir reçu le prix Pulitzer pour <em>Wild Iris</em> ("L'iris sauvage").</p>
La poétesse américaine Louise Glück, âgée de 77 ans, remporte le prix Nobel de Littérature. Il couronne une oeuvre qui puise à...
A gauche, l'essai de la militante féministe Pauline Harmange, réédité au Seuil, à droite, un des nombreux collages qui recouvrent les murs des villes de France, pour dénoncer les féminicides et les violences faites aux femmes. 
Véritable manifeste misandre, l'essai de Pauline Harmange appuie là où ça fait mal. Choqué, un fonctionnaire de l'Etat a même...
4 : 56
"La trajectoire des confettis" de la romancière québécoise Marie-Ève Thuot est en lice pour le prix Médicis. Ce premier roman fleuve, paru aux...
Djaïli Amadou Amal, 45 ans, écrivaine camerounaise, a fondé l'association Femmes du Sahel qui oeuvre pour l’éducation et le développement des femmes dans le nord du Cameroun. On lui doit deux romans, <em>Walaandé, l’art de partager un mari (</em>chez Ifrikiya,<em> </em>2010)<em>, </em>et<em> Les Impatientes </em>(Emmanuelle Collas, 2020).
Les Impatientes, publié en Afrique sous le titre Munyal, les larmes de la patience, de Djaïli Amadou Amal a reçu ce mercredi 2...
"Ma maison reste pour moi ce qu’elle fut toujours : une relique, un terrier, une citadelle, le musée de ma jeunesse", écrit Colette. A droite, la <a href="http://www.maisondecolette.fr/?fbclid=IwAR0WJ806ZoiNZfqn9Bs0nP-uJJE_CVv77tiWVF7TLKKNzTh-OWlm8XR_Tio" target="_blank">maison natale de Colette</a>, à Saint-Sauveur-en-Puisaye, dans l'Yonne (France, 2020).
En cette semaine de rentrée des classes, (re)lire Claudine à l'école, roman dont l'autre personnage central n'est autre que la...
L'écrivaine camerounaise Danielle Eyango, auteure du roman Kotto Bass "Comme un oiseau en plein envol", paru en 2012, aux éditions Protocole.
Cette année, dix-sept pays africains fêtent le soixantième anniversaire de leur indépendance, dont quatorze anciennes colonies...

Pages