Lutter contre l'excision

D'après l'Unicef, 130 millions de femmes et de filles dans le monde vivraient avec une mutilation génitale et les nombreuses complications médicales qui l'accompagnent. Ce chiffre pourrait plus que doubler d'ici à 2050 si la situation ne s'améliore pas.
Choisie en 2003 par le Comité Interafricain, la date du 6 février est la journée internationale de lutte contre l’excision. Cette mutilation génitale féminine est pratiquée dans 29 pays du monde. Aujourd’hui, on dénombre 200 millions de femmes excisées dans le monde dont 60 000 vivent en France. Si cette pratique semble en baisse, selon l’Unicef, ce sont tout de même 15 millions de jeunes filles supplémentaires qui devraient subir une excision dans les années à venir. Depuis 2003, de nombreuses campagnes de sensibilisation sont lancées pour alerter les jeunes filles sur ce phénomène culturel. Le site d’information TV5MONDE met en lumière la lutte contre l’excision dans de nombreux sujets.

Dans le film #Female pleasure, la réalisatrice suisse Barbara Miller dissèque les conflits entre religions et corps féminin à...
Jasmine Abdulcadir, gynécologue, est à la tête du premier service d'accueil pour victimes de mutilations génitales féminines à Genève. Ici, lors d'une conférence sur internet, elle tient dans sa main la reproduction d'un clitoris.
De mère calabraise et de père somalien, tous deux gynécologues, Jasmine Abdulcadir a ouvert à Genève la première consultation...
Nice Nailantei Leng'ete assiste au gala "Time 100" qui célèbre les 100 personnalités les plus influentes au monde au Lincoln Center, le mardi 24 avril 2018 à New York.<br />
 
Nice Nailantei Leng’ete est l'une des 100 personnalités les plus influentes de la planète en 2018, selon le prestigieux magazine...
Une militante FEMEN interpellée lors d'une manifestation devant la Chambre des lords contre les mutilations génitales féminines, Londres, le 7 juillet 2017.
C'est une première au Royaume-Uni, où l'excision est illégale depuis 1985. Une Ougandaise de 37 ans a été condamnée à onze ans de...
Aminata, une femme excisée, veut garder l’anonymat.
Au Québec aussi, les professionnels de la santé et de l'immigration voient de plus en plus de cas d'excision, et ils ne sont pas...
Six fillettes sont excisées chaque minute dans le monde.
Quinze ans après sa création, la Journée internationale de lutte contre les mutilations génitales féminines reste une nécessité....
Une réfugiée syrienne et son enfant, enveloppés de couvertures de survie, après avoir accosté sur la côte nord orientale de l'île grecque de Lesbos. 
L'extrême droite européenne agite le chiffon rouge d'un déferlement de vagues masculines de réfugiés sur le "vieux continent". N'en déplaise à ces mauvais augures, toutes origines confondues, les femmes sont légèrement majoritaires parmi ces damnés de la terre. Poussées par la guerre, la misère, mais aussi pour fuir des violences propres à leur genre féminin. Des données utiles à rappeler à l'occasion de la journée mondiale des réfugiés, le 20 juin 2018. 
Réunion du mercredi du Club des jeunes filles de Kolda, ville du Sud du Sénégal, où l'on tente d'enrayer le fléau de l'excision. Celles qui lèvent la main, elles sont la moitié, ont subi la mutilation.
Près du tiers des femmes sont excisées au Sénégal. Et dans certaines régions du sud, elles le sont quasiment toutes. Mais le...
Fara Djiba Kamano, guinéen de 32 ans, milite pour la promotion de l'abandon de l'excision. (DR)
A 32 ans, Fara Djiba Kamano est l’un des rares hommes d’Afrique à militer publiquement pour l’abandon de l’excision. Originaire...
L'association Excision parlons-en diffuse sur son site et via les réseaux sociaux un film d'animation expliquant aux adolescentes les risques qu'elles ont de se faire exciser durant leurs vacances à l'étranger, dans leurs familles, s'il s'agit de pays où cette mutilation reste la tradition. 
En cette nouvelle journée de mobilisation internationale contre les mutilations génitales féminines, l'association Excision...
Inna Modja, chanteuse et militante engagée dans la lutte contre l'excision.
Inna Modja, chanteuse, comédienne, mais pas que. A 33 ans, cette artiste malienne cumule les mandats. Entre deux concerts, et...
Ces cinq jeunes Kenyanes ont inventé "I Cut", une application pour prévenir contre le risque d'excision et aider les jeunes filles qui ont subi cette mutilation génitale féminine.
Cinq adolescentes kenyanes viennent de mettre au monde un bébé commun. Une application pour mobile, inédite, destinée à lutter...
A Bamako des jeunes femmes, rejointes par nombre de Maliens, lisent, le 6 février 2014, journée internationale contre l'excision, une déclaration pour l'abandon des mutilations génitales féminines dans leur pays. Au Mali, selon l'étude de l'INED 2017, 90% des jeunes filles sont toujours excisées...
Alors que, selon le dernier rapport de l'INED, l'excision régresse doucement dans les Etats où elle est ancrée selon une...

Pages