Lutter contre l'excision

Au moins 200 millions de filles et de femmes dans le monde, selon les Nations unies, vivraient avec une mutilation génitale et les nombreuses complications médicales qui l'accompagnent. Un chiffre qui pourrait plus que doubler d'ici à 2050 si la situation ne s'améliore pas. Si cette pratique semble en baisse, selon l’Unicef, ce sont tout de même 15 millions de jeunes filles supplémentaires qui devraient subir une excision dans les années à venir. En France, on estime à environ 125000 le nombre de femmes adultes ayant subi une MGF au milieu des années 2010. Choisie en 2003 par le Comité Interafricain, la date du 6 février est la journée internationale de lutte contre l’excision, mutilation génitale féminine pratiquée dans 29 pays du monde. Depuis, de nombreuses campagnes de sensibilisation alertent les jeunes filles sur ce phénomène culturel. 

Martha Diomandé (assise en robe rose) au milieu des matrones qu'elle flatte pour mieux les inciter à abandonner la pratique de l'excision dans son village natal de Kabakouma, tout à l'Ouest de la Côte d'Ivoire
Chaque 6 février, journée internationale de lutte contre les MGF, mutilations génitales féminines, on s'interroge : comment ces...
Une anatomie de femme utilisée dans les formations/ateliers par le Multicultural Centre for Women's Health pour lutter contre les MGF.
Le 25 novembre 2015, Journée internationale contre les violences faites aux femmes, les Nations Unies ont lancé deux semaines...
Mona Eltahawy, journaliste, écrivaine, activiste égyptienne, lors de son passage à Paris, le 28 septembre 2015
Mona Eltahawy a passé trois jours à Paris, un intermède ébouriffant pour ses interlocuteurs. La...
Lorraine Koonce à gauche, Constance Yaï à droite
Lorraine Koonce vit entre la France et les Etats-Unis. Constance Yaï navigue entre la Côte d'Ivoire et Paris. La première est...
“La médicalisation freine-t-elle les efforts réalisés pour éradiquer les mutilations génitales féminines ?“ 1ère consultation internationale sur la prise en charge des femmes excisées. La Sorbonne, 27 janvier 2015. /TV5MONDE
Un médecin égyptien a été condamné fin janvier 2015 à deux ans et trois mois de prison pour avoir pratiqué une excision ayant...
A Awra Amba, les adolescentes poursuivent leurs études © Daphnée Breytenbach et Ismaël Mereghetti
Au coeur de l'un des pays les plus pauvres du monde, l'Ethiopie, un village bouscule les traditions archai¨ques qui re´gissent la...
(@Anaïs Dombret)
Depuis vingt ans, en France, la reconstruction chirurgicale du clitoris, opération remboursée par la Sécurité Sociale, permet aux femmes victimes d’excision de réparer le traumatisme psychique et de retrouver une sexualité épanouie. Reportage à l’hôpital Trousseau, où Alissa, 33 ans, a été opérée en avril dernier.
Robo Lamao, grand-mère qui a décidé de participer à la sensibilisation contre les mutilations génitales. Sa petite-fille dans les bras ne sera pas excisée.. © Mina Kaci
Au nord-est de l’Ethiopie, depuis cinq ans les Afars s'organisent pour lutter contre l'ignorance et en finir avec les mutilations...
© Félix Vigné/Imagéo, 2013
A la veille de la Journée internationale contre les mutilations génitales du 6 février, TERRIENNES a rencontré Bréhima Ballo qui...
Au moins 66 000 femmes vivant au Royaume-Unis sont excisées.
Au Royaume-Uni, un rapport pour renforcer la lutte contre les mutilations sexuelles féminines a été remis lundi 4 novembre à la...
Une affiche de l'Unicef pour lutter contre l'excision en Côte d'Ivoire photo AFP Kambou Sia
Durant trois jours, du 22 au 24 octobre, la capitale italienne accueille une nouvelle conférence internationale sur les...
La prévalence des mutilations génitales féminines dans les 29 pays étudiées par l'UNICEF. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Dans une quinzaine de pays d'Afrique et du Moyen-Orient, les mutilations génitales féminines sont en déclin. C'est l'Unicef qui...

Pages