Terriennes

Présidentielle française : la candidate Christiane Taubira "en colère contre les injustices sociales"

Une nouvelle candidate pour la présidentielle française 2022 : Christiane Taubira, ici lors de son annonce officielle le 15 janvier 2022 à Lyon. Elle a promis de se soumettre à l'initiative citoyenne de la primaire populaire de la gauche. 
Une nouvelle candidate pour la présidentielle française 2022 : Christiane Taubira, ici lors de son annonce officielle le 15 janvier 2022 à Lyon. Elle a promis de se soumettre à l'initiative citoyenne de la primaire populaire de la gauche. 
©AP Photo/Laurent Cipriani
Une nouvelle candidate pour la présidentielle française 2022 : Christiane Taubira, ici lors de son annonce officielle le 15 janvier 2022 à Lyon. Elle a promis de se soumettre à l'initiative citoyenne de la primaire populaire de la gauche. 
C'est dans une vidéo Youtube sous-titrée que Christiane Taubira annonce qu'elle envisage de se présenter à la présidentielle française de 2022. 

Et de cinq ! Cette fois, c'est officiel. Christiane Taubira sera donc la 5ème femme à briguer la présidence française en avril prochain. Vingt ans après sa première candidature, l'ancienne ministre de la Justice sous François Hollande confirme ce qu'elle avait laisser pressentir peu avant Noël . Un mois de réflexion qui lui a permis de finaliser son projet pour l'Elysée : SMIC à 1 400 euros net, revenu minimum étudiant et imposition des grandes fortunes. 

"Je veux prendre toute ma part contre la démoralisation, contre les discours de haine et les propos belliqueux" et affronter "le risque de dislocation sociale", a déclaré Christiane Taubira. La dernière candidate à se lancer dans la course à la présidentielle française a officialisé son annonce le 15 janvier 2022 lors d'un rassemblement d'environ 400 soutiens dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon.

L'occasion d'en savoir plus sur les propositions de la candidate. Parmi elles :  l'organisation de "conventions citoyennes" ainsi qu'un "référendum d'initiative citoyenne", et la mise en place d'"un revenu de 800 euros par mois pendant cinq ans" pour les étudiants et d'un Smic revalorisé à "1.400 euros net". Autre projet : la réforme de la fiscalisation des grandes fortunes "à partir de 10 millions d'euros de patrimoine" . 

Christiane Taubira a promis de se soumettre à l'initiative citoyenne de la primaire populaire, une "investiture" par des électeurs de gauche -déjà 120.000 inscrits pour voter-, quel que soit le résultat.

Un mois de réflexion

"J'envisage d'être candidate à l'élection présidentielle de la République française", a déclaré l’ancien ministre de la Justice de François Hollande dans une vidéo de trois minutes diffusée le 17 décembre 2021 sur les réseaux sociaux.

"Je ne serai pas une candidate de plus", a-t-elle toutefois affirmé, assurant vouloir "mettre toutes (ses) forces dans les dernières chances de l'union", à l'heure où la gauche est éparpillée entre plusieurs candidatures, pour un faible total d'environ 25% des intentions de vote au premier tour.

J'ai toujours dit que je prendrai ma responsabilité.
Christiane Taubira

A 69 ans, la native de Cayenne dit avoir "fait le compte" des "interrogations et attentes" des Français avant de se lancer pour "ouvrir un chemin commun". "J'ai toujours dit que je prendrai ma responsabilité", rappelle-t-elle.

"Nous saluons la position de Mme Taubira", se sont félicités auprès de l'AFP ses organisateurs, appelant l'ancienne ministre à "participer au vote de la Primaire populaire" et "faire gagner la justice sociale et l'écologie en 2022".

Chargement du lecteur...

Popularité intacte

Malgré de rares apparitions médiatiques, Christiane Taubira jouit toujours d'une popularité intacte auprès de l'électorat de gauche, issue notamment de son combat pour le mariage pour tous en 2013.

Une étude Odoxa pour L'Obs publiée il y a une semaine a révélé qu'elle est, à gauche de l'échiquier politique, la figure jugée "la plus compétente", "convaincante" et "proche des préoccupations des Français". 

Reste pour l'ancienne députée européenne à transformer les attentes d'une partie de la gauche et convaincre plus largement. Testée pour la première fois depuis la proposition d’Anne Hidalgo de primaire, Christiane Taubira est créditée de seulement 2% d'intentions de vote au premier tour, selon un sondage OpinionWay - Mieux voter publié deux jours avant son annonce de possible candidature.

Autre épine dans son pied, tout en assurant que les propos des antivax sont "un ramassis d'imbécillités", elle avait refusé fin septembre d'appeler à la vaccination contre le Covid en Guyane, arguant que donner une consigne alors qu'elle ne disposait pas de suffisamment d'"éléments d'information" risquerait de "décrédibiliser" sa "parole forte".  Des propos très critiqués, le ministre de la Santé Olivier Véran évoquant même la "lâcheté" de l'ancienne députée.

©opinionway

Une écrivaine et militante

Christiane Taubira est née le 2 février 1952 à Cayenne en Guyane. Sa mère, aide-soignante et infirmière est morte à 49 ans, après avoir élevé seule ses onze enfants. Bac B en poche, elle obtiendra un DEA en sciences économique à l'université Panthéon-Assas à Paris. Elle est également titulaire d'une licence en sociologie et d'un certificat d'études supérieures en ethnologie afro-américaine. Elle devient professeure de sciences économiques en 1978.

Parallèlement, elle s'engage en politique en tant que militante indépendantiste au sein du Mouvement guyanais de décolonisation. Elle dirige également la revue indépendantiste Mawina. C'est au cours de ses activités militantes qu'elle rencontre Roland Delannon, leader indépendantiste, qu'elle épouse en 1987 et avec lequel elle a quatre enfants, et dont elle se sépare en 2002.

Députée de 1993 à 2002 , Christiane Taubira s'investit notamment dans le sujet de la recherche de l'or en Guyane. Son fait d'arme le plus marquant de son parcours politique reste la loi à laquelle elle a donné son nom tendant à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité, votée le 10 mai 2001. En 2012, elle est nommée ministre de la Justice sous François Hollande. Un de ses dossiers majeurs fut le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe.

Revoir l'émission L'invité sur TV5monde avec Christiane Taubira en 2014 ►

Victime de racisme et de sexisme

Tout au long de sa carrière politique, Christiane Taubira a fait l'objet de remarques sexistes, mais aussi racistes. En 2013, l'hebdomadaire d'extrême droite Minute publie une photo d'elle légendée "Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane". Deux ans plus tard, la revue est condamnée à 10 00 euros d'amende.

©essai/broche

Parmi ses nombreux ouvrages, qu'elle dit rédiger la nuit, car insomniaque, on retiendra notamment L'esclavage raconté à ma fille (Bibliophane, 2002). "La traite et l'esclavage furent le premier système économique organisé autour de la transportation forcée de populations et de l'assassinat légal, système qui a perduré en France durant plusieurs siècles. Il ne s'agit pas de se morfondre ni de se mortifier, mais d'apprendre à respecter l'histoire de peuples forgée dans la souffrance. D'appréhender les pulsions de vie qui ont permis à ces millions de personnes réduites à l'état de bêtes de somme de combattre ou simplement de survivre. De comprendre cette première mondialisation qui a généré des relations durables entre quatre continents", écrit-elle.

On lui doit aussi Egalité pour les exclus : le politique face à l’histoire et à la mémoire coloniales, (Temps Présent, 2009), et son dernier ouvrage a été publié en 2021, Ces morceaux de vie... comme carreaux cassés (Robert Laffont). 

En mai 2019, Christiane Taubira est distinguée pour son combat en faveur de l'égalité des droits et reçoit le prix Laurent-McCutcheon de la Fondation Émergence au Canada. 

Voici sa réaction dans le 64' de TV5monde ►

#Taubira2022

Ce n’est pas la première fois que la Guyanaise se lance dans la course à l’Elysée: en 2002, elle avait été candidate sous les couleurs du Parti radical de gauche (PRG), recueillant 2,32% des voix.

"Taubira is back" ou encore "She's in", voilà quelques-uns des slogans qu'aiment utiliser depuis plusieurs semaines les soutiens de Christiane Taubira en multipliant l'envoi de SMS à l'entourage de "leur candidate", avec un émoji bras musclé et le mot-dièse #Taubira2022. Avec Anne Hidalgo, Valérie Pécresse, Nathalie Arthaud et Marine Lepen, la candidature de Christiane Taubira porte donc à cinq le nombre de femmes en lice pour la présidentielle 2022, soit un record...