Santé des femmes

Contraception et traitements hormonaux, violences gynécologiques et obstétriques, endométriose ou mutilations génitales, toxicité des protections périodiques ou de l'environnement de travail des domestiques... Autant de questions de santé spécifiquement féminines, ou presque, qui sont parfois négligées, voire occultées. D'autant que partout dans le monde, la santé des femmes en situation de précarité se dégrade et leur accès aux soins reste compliqué.

Une mesure visant à interdire la délivrance de "certificats de virginité" par les praticiens est au menu du projet de loi de lutte contre le séparatisme en France, présenté à l'automne 2020. 
Des "certificats de virginité" sont délivrés dans une vingtaine de pays dans le monde, selon l'OMS. La France veut les interdire...
En mars 2019, comme tous les ans depuis 2014, de nombreuses personnes se retrouvaient pour battre le pavé parisien autour d’une seule et même cause : l’endométriose.
Il y a quelques années encore, l'endométriose était inconnue du grand public. Pas toujours diagnostiquée, cette maladie...
L'hystérectomie consiste à ôter l'utérus en partie, ou en totalité, au cours d'une intervention chirurgicale. L’intervention dure entre 45 minutes et 2 heures. Elle peut être pratiquée lors de présence de fibromes ou de saignements importants notamment en cas d'endométriose.<br />
<a href="https://pixabay.com/fr/users/ljnovascotia-1859446/?utm_source=link-attribution&utm_medium=referral&utm_campaign=image&utm_content=3777765" rel="nofollow" target="_blank">©LJNovaScotia/Pixabay</a>
Hystérectomie ou ablation de l'utérus, quel que soit le nom utilisé, la pratique de cette opération est en baisse dans le monde....
<p>Echographie dans un hôpital de Chicago, aux Etats-Unis, le 7 août 2018.</p>
A l'été 2016 éclatait le scandale de la Dépakine, un médicament prescrit contre l'épilepsie et des troubles bipolaires, soupçonné...
<p>Du balcon de leur appartement endommagé par la déflagration, des femmes observent les dégâts sur la ville quatre jours après l'explosion au port de Beyrouth. </p>
Soha Nasreddine est gynécologue et psychothérapeute à Beyrouth. Elle témoigne de l'onde de choc de l'explosion du 4 août sur la...
8 : 39
Ils sont partout, sur les marchés et les affiches publicitaires. Ils promettent une peau éclatante, entendez par là "plus claire". La vente des...
Objectif du sommet Kiffe ton cycle : redonner aux femmes le "gynéco power", autrement dit leur permettre de découvrir des solutions concrètes à leur problèmes et les aider à être plus en phase avec leur corps.
Pour la quatrième année consécutive, "Kiffe ton cycle" organise son sommet du Cycle menstruel. Au menu cette année : l'autonomie gynécologique. Via une vingtaine de conférences en ligne et autant d'expert.e.s, l'objectif est de permettre aux femmes de prendre en main leur santé, leur sexualité, bref (ré-)apprendre les bases qui auraient dû nous être enseignées à la maison ou à l'école. 
Tawhida ben Cheikh en campagne de sensibilisation.
Première pédiatre du monde musulman, puis gynécologue, et aujourd'hui effigie, Tawhida Ben Cheikh offre son visage au nouveau...
Une femme aide un homme à envelopper son visage pour se protéger contre le coronavirus à Saint-Pétersbourg, en Russie, le mercredi 1er avril 2020.
Selon des premières premières statistiques, les hommes meurent plus du Covid-19 que les femmes. Ce constat observé en Chine...
Le Centre Hospitalier de Semur en Auxois informe les patientes.
A l'heure où le déconfinement se profile, le le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) recommande...
Une enquête menée en 2018 aux Etats-Unis montre que les femmes ont plus l'habitude de se laver les mains après avoir été dans les transports publics que les hommes. 
Selon le New York Times, les femmes et les hommes n'auraient pas la même perception de l'hygiène ni les mêmes pratiques en la...
Selon<em> The Lancet, </em>les femmes sont particulièrement exposées aux épidémies parce qu’elles sont largement sollicitées pour prendre soin des malades et pour gérer les familles. (Mexico, février 2020).
Les femmes en première ligne du coronavirus ? C'est en tout cas ce que constatent plusieurs enquêtes publiées dans la presse...
Le syndrome du choc toxique, une maladie rare et dont le diagnostic est difficile. Le CST est provoqué par l'usage de tampons ou de coupes menstruelles de manière prolongée, ce qui favorise les bactéries. Elle peut être mortelle ou entraîner l'amputation de membres.
Maëlle, 17 ans, est morte à la suite d'un choc toxique déclenché par le port d'un tampon hygiénique, et à la suite d'une erreur...

Pages