Terriennes

"Septembre en t'attendant" : récit d'une veuve du 11 septembre 2001

<em>Septembre en t'attendant</em>, l'histoire vraie en roman graphique d'une femme qui a perdu son mari le 11 septembre 2001 dans l'une des tours jumelles du World Trade Center, alors qu'elle était enceinte (texte d'Alissa Torres, dessins de Sungyoon Choi aux Editions Casterman).
Septembre en t'attendant, l'histoire vraie en roman graphique d'une femme qui a perdu son mari le 11 septembre 2001 dans l'une des tours jumelles du World Trade Center, alors qu'elle était enceinte (texte d'Alissa Torres, dessins de Sungyoon Choi aux Editions Casterman).
©Casterman

Dans Septembre en t'attendant, une femme raconte son histoire, son histoire d'amour et son combat pour survivre après la mort de son mari, le 11 septembre 2001, dans l'une des tours du World Trade Center. Elle était alors enceinte de 7 mois et demi. C'est pour et grâce à son fils qu'elle réussira à surmonter cette épreuve. 

Le coup de foudre, la mort et une (re)naissance. 

Alissa rencontre Luis Eduardo Torres dans une boîte de nuit de New York, en 1998. Lui est un immigré d’origine colombienne. Il enchaîne les petits boulots en attendant de percer dans la finance comme agent de change. Elle est américaine et sort tout juste d'une déception amoureuse. Sept mois plus tard, ils se marient, prennent un crédit pour acheter une maison dans le quartier du Queens. Et puis un heureux événement se profile, l'arrivée d'un bébé. 
©Casterman

Le jour où

Le jeune homme réussit à se faire embaucher par une entreprise de renom, le cabinet Cantor Fitzgerald. Le siège de cette firme financière de Manhattan se trouve dans l’une des tours jumelles du World Trade Center, du 101e au 105e étage. Il commence le 10 septembre, alors bien sûr, pas question d'arriver en retard, et le lendemain, c'est en avance qu'il arrive au bureau. Le matin, le couple, inquiet face à la naissance qui s'approche et n'arrivant pas à joindre les deux bouts, s'est disputé.

Avertie par un coup de téléphone, Alissa allume sa télévision et ne parvient pas à croire ce qu’elle voit. Elle tente d’attraper un taxi, mais le centre de Manhattan est bloqué à la circulation. Elle s’y rend donc à pied, avec son ventre de femme enceinte, et suit les nouvelles via les télés ou les radios rencontrées au passage : un deuxième avion s’est écrasé sur la tour voisine, puis un autre sur le Pentagone. Elle croise une foule de travailleurs débauchant plus tôt que prévu, qui ne lui apprennent pas grand-chose. Elle arrive au moment où l’une des tours s’effondre. Dans le chaos qui suit, la jeune femme va tenter de comprendre et de trouver son mari.

Ce n'est qu'au bout de quatre jours qu'elle doit faire face à cette terrible vérité. Elle finit par apprendre qu’Eddie a sauté du haut de la tour, comme des centaines d’autres.
©Casterman

Parcours de combattante

Mort au deuxième jour de son nouvel emploi, son mari n'avait pas eu le temps de signer son contrat de travail, et possédait juste une carte verte. Enceinte, puis bientôt maman d’un nourrisson, Alissa va devoir apprendre à survivre. Les premières semaines, elle est très entourée. Organismes caritatifs et personnes privées lui proposent leur aide, morale, matérielle, financière. Mais petit à petit, la situation se durcit, les procédures administratives se compliquent, et les premiers reproches surgissent. Commence alors un véritable parcours du combattant pour cette veuve qui va devoir batailler pour sa survie et celle de son nouveau-né. 

Alissa Torres ne cache rien des difficultés rencontrées, des réactions parfois blessantes de son entourage, des frustrations engendrées par les organismes d'aide aux victimes, de l'acharnement malsain de certains médias. C'est le souvenir de son histoire d'amour avec son mari qui l'aidera à survivre, pour leur fils. 
©Casterman

Vers une nouvelle vie

Casterman Ecritures, 2009 - 215 pages - 18€<br />
Illustrations de Sungyoon Choi<br />
Traduit de l'anglais (USA) par Fanny Soubiran
Casterman Ecritures, 2009 - 215 pages - 18€
Illustrations de Sungyoon Choi
Traduit de l'anglais (USA) par Fanny Soubiran
©Casterman

Septembre en t'attendant (American Widow, 2008, traduit et publié en français chez Casterman en 2009) est sobremement servi par les dessins de Sungyoon Choi, illustratrice qui travaille au New York Times.

"Ce n'est pas une histoire impudique, où l'auteur se sert de sa triste expérience pour l'étaler à la face du monde, au contraire elle a longtemps lutté contre les sollicitations de la presse. Ce livre, c'est surtout pour son fils, en mémoire du papa qu'il ne connaîtra jamais. C'est tendre et émouvant, à lire comme ça. ", souligne une lectrice.

"C’est une histoire vraie qui m’a profondément bouleversé, au point où je n’ai pu retenir mes larmes qui ont coulé abondement. L’autrice sort d'un silence de près de huit ans pour raconter son expérience personnelle sans verser dans le patholos et sans exploiter ce terrible drame", commente un lecteur sur bdgest.com.

"On découvre l'aberration des procédures administratives et le manque de soutien de ceux ayant perdu un être cher dans ce drame. Je le recommande vivement !", écrit une autre lectrice sur planetebd.com.

Un petit bout de drapeau américain dans l'espace

 
©Babelio
A l'origine de ce livre, un petit bout de drapeau américain reçu par la poste, quelques mois après la mort de son mari. L'envoi venait de la NASA. Une lettre de condoléances était jointe au drapeau, ainsi qu'une description de la façon dont de minuscules drapeaux en tissu avaient été lancés en orbite à bord de la navette spatiale Endeavour, puis remis aux proches des disparus du 11 septembre. Si, au départ, elle trouve cette initiative un peu stupide, elle provoque chez elle une révélation unique : "Ma vie dans une bande dessinée", pensa-t-elle. Six ans plus tard, son roman graphique était publié aux Etats-Unis sous le titre American Window.
 
J'ai l'impression que beaucoup de choses auxquelles je m'accrochais, j'ai pu les abandonner maintenant qu'elles sont dans le livre.
Alissa Torres
Alissa Torres a écrit des essais pour le New York Times, le Guardian, Psychologies, Redbook et salon.com. Elle est aussi éducatrice et organise des ateliers d'écriture spécialisés dans le bien-être et le développement créatif. "J'ai l'impression que beaucoup de choses auxquelles je m'accrochais, j'ai pu les abandonner maintenant qu'elles sont dans le livre", a-t-elle confié dans les médias.

En mémoire d'Eddie, son mari, et pour Josh, leur fils, aujourd'hui âgé de 20 ans.
©Casterman
 
©capture d ecran
"Jersey Girls" : le combat des veuves new-yorkaises

Kristen Breitweiser, Patty Casazza, Lorie Van Auken et Mindy Kleinberg ont perdu leur mari lors des attentats du 11 septembre 2001. Toutes les quatre étaient résidentes dans le New Jersey et ont participé activement à la campagne destinée à faire pression sur le gouvernement américain pour qu'il mène une enquête sur les attentats terroristes, aboutissant à la formation de la Commission nationale sur les attentats.

Les Jersey Girls ont aussi réclamé pendant des mois que la conseillère à la Sécurité nationale Condoleeza Rice témoigne devant la Commission. Lorsqu'elle a refusé de témoigner sous serment, en mars 2004, elles sont sorties en signe de protestation silencieuse. Sous la pression de l'opinion publique, la Maison Blanche a cédé et Condoleezza Rice a finalement témoigné.


Leur combat a fait l'objet d'un film documentaire , 9/11: Press for Truth, réalisé par le cinéaste américain Ray Nowosielski.

A lire aussi dans Terriennes :

 

►25 ans après le massacre de Srebrenica, le combat des veuves
"De la pleureuse à la veuve joyeuse" : les veuves dans tous leurs états
Destins de femmes : Marie-Christine, veuve de Léo Ferré
La double peine des veuves dans le monde
De styliste à veuve de jihadiste : le rêve brisé d'une Marocaine en Syrie
Les veuves noires, épines mortelles dans le pied de la Russie