Sofia Salomon, mannequin, transgenre et future Miss Venezuela ?

Sofia Salomon rêve d'être la première femme transgenre à participer au concours de Miss Venezuela. Dans ce pays conservateur et "terre" de Miss, ce serait sans aucun doute un événement plus qu'ailleurs.

Image
Sofia Salomon veut bousculer les codes

Sofia Salomon espère faire bouger les lignes et offrir de la "visibilité" à la communauté transgenre dans une société vénézuélienne conservatrice.

©instagram officiel / Sofia Salomon
Partager4 minutes de lecture

Le Vénézuela compte pas moins de sept Miss Univers (1979, 1981, 1986, 1996, 2008, 2009 et 2013) et six Miss Monde (1955, 1981, 1984, 1991, 1995 et 2011), et le concours reste un rendez-vous incontournable avec des millions de téléspectateurs et un battage médiatique hors du commun malgré la crise.

"Tous les regards sont tournés vers ce qui se passe à Miss Venezuela", dit-elle. "Si j'y étais, ce serait entrer dans l'histoire". Sofia Salomon espère faire bouger les lignes et offrir de la "visibilité" à la communauté transgenre dans cette société conservatrice.

En 2022, elle a participé en Thaïlande à Miss International Queen, le plus grand concours de beauté pour les femmes transgenres, et s'est classée dans le top 6.

Maintenant que Miss Univers et Miss Monde acceptent les filles transgenres, la possibilité de participer à Miss Venezuela s'ouvre à moi. Sofia Salomon

"Il y a eu beaucoup de messages sur les réseaux sociaux de la part de personnes qui voulaient que je participe à un autre concours", dit-elle. "Maintenant que Miss Univers et Miss Monde acceptent les filles transgenres, la possibilité de participer à Miss Venezuela s'ouvre à moi", estime-t-elle.

Miss Venezuela remporte le concours Miss Univers

Miss Venezuela Amanda Dudamel sourit lors de la finale du 71e concours de Miss Univers, à la Nouvelle-Orléans le samedi 14 janvier 2023.

Image retirée.

©AP Photo/Gerald Herbert

Angela Ponce, la pionnière

En 2018, Angela Ponce, alors Miss Espagne, avait brisé les barrières en étant la première femme transgenre à participer à Miss Univers.

Angela Ponce, première femme transgenre au concours Miss Univers

Pour Sofia Salomon, qui vit du mannequinat en Espagne et au Mexique mais aussi d'une marque de vêtements qu'elle a lancée, le compte à rebours a commencé: les candidatures à Miss Venezuela seront closes ce 31 mai. Chaque candidate sera ensuite évaluée par un jury qui sélectionnera celles amenées à concourir.

Le soutien d'une famille

Née à Ciudad Bolivar, ville enclavée du sud du Venezuela, Sofia Salomon assure qu'elle a "toujours eu le soutien de mon père, de ma mère et de toute ma famille". "J'ai eu une belle enfance, pleine de respect et d'amour, et c'est ce qui rend les choses plus faciles, car on peut montrer à la société qui on est vraiment", explique-t-elle. 

Sur son compte instagram, elle publie régulièrement des photos d'elle et son père qui l'accompagne dans ses voyages. "Merci papa de garder ta porte toujours ouverte pour moi à tout moment. Merci pour ton soutien, pour la force que tu m'as insufflée et pour ton amour inconditionnel", écrit-elle.

Au Venezuela, être transgenre est un véritable enfer pour beaucoup. Richelle Briceño, avocate, militante transgenre

Toutes les personnes ayant changé de genre n'ont pas cette chance. "Au Venezuela, être transgenre est un véritable enfer pour beaucoup", déplore Richelle Briceño, avocate et militante transgenre. "L'opportunité qu'a mademoiselle Sofia Salomon est un message pour la société (...). Malgré le fait que le Venezuela soit un pays très conservateur (...) les personnes transgenres ici survivent et s'imposent dans le bon sens du terme", applaudit l'avocate.

En Amérique latine, une région majoritairement catholique, l'Argentine a été pionnière en permettant en 2012 aux personnes transgenres de changer d'état civil, suivie par l'Uruguay, la Colombie, l'Equateur ou encore le Pérou. "Tous ces pays ont progressé dans la reconnaissance de l'identité de genre, alors que le Venezuela est resté bloqué dans l'obscurantisme", estime Richelle Briceño.

Quoi qu'il arrive, je continuerai à être une femme qui réussit. Cela a toujours été le cas! Sofia Salomon

Le Venezuela ne dispose pas de législation en la matière. Il autorise le changement de nom mais, selon les ONG de défense des droits des personnes LGBT+, cette possibilité est souvent compliquée par des fonctionnaires peu coopératifs ou récalcitrants. Les groupes LGBT+ ont demandé en vain une législation sur l'égalité vis-à-vis du mariage ou l'homoparentalité.

Sofia Salomon possède la double nationalité vénézuélienne et colombienne. Ses papiers en Colombie indiquent qu'elle est une femme, mais son passeport vénézuélien qu'elle est un homme. Dans ce contexte, la "peut-être" future miss espère avoir une influence positive et souligne que participer à Miss Venezuela n'est pas une fin en soi: "Quoi qu'il arrive, je continuerai à être une femme qui réussit. Cela a toujours été le cas!"

À lire aussi dans Terriennes :