Sur la route des Jeux: Prithika Pavade veut "aller beaucoup plus haut"

La pongiste Prithika Pavade s'apprête à vivre ses premiers Championnats du monde individuels à Durban, en Afrique du Sud, à partir de samedi, avec l'ambition de réaliser "des perfs" pour continuer de progresser et, à terme, "de faire partie des meilleures".

Partager3 minutes de lecture

Jusqu'aux Jeux olympiques 2024 à Paris, ce talent précoce du "ping" français, 18 ans, raconte son parcours à l'AFP. Dans ce huitième épisode, elle évoque son désir "d'aller beaucoup plus haut" et la "grosse déception" vécue lors des Championnats de France, fin mars à Antibes (Alpes-Maritimes), marqués par la perte de son titre en simple.

"Les Championnats du monde, forcément cela fait rêver. C'est une compétition extraordinaire avec des médailles incroyables à aller chercher, qui restent à vie. J'ai hâte de montrer tout ce dont je suis capable", explique l'espoir de Saint-Denis, engagée en double mixte et en double, en plus du simple en Afrique du Sud.

"En étant 85e mondiale, j'imagine que je peux prendre assez rapidement un tirage compliqué, mais je vais me concentrer sur le premier adversaire que je vais avoir. L'objectif ce serait d'aller chercher un huitième de finale. Cela signifierait que j'aurais fait deux ou trois perfs au passage donc ce serait bon signe."

"Avant la préparation avec l'équipe de France à l'Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance, basé à Paris), j'ai pu m'entraîner deux semaines à Düsseldorf (Allemagne) où il y a toutes les meilleures Allemandes, qui sont en même temps les meilleures Européennes. C'était très enrichissant. C'est la première fois que j'y allais. C'est une bonne préparation pour les Championnats du monde parce que c'est le niveau que l'on recherche."

"L'envie d'aller plus vite est toujours là. L'objectif est d'être parmi les meilleures. Même si c'est bien d'avoir intégré le top 100, ce n'est pas l'objectif que je me suis fixé. Je veux aller beaucoup plus haut, mais c'est normal que cela prenne du temps. Il faut que j'apprenne à être patiente. C'est à moi de saisir les occasions quand elles vont se présenter et de réaliser de nouvelles performances."

"Trouver les ressources nécessaires"

La source média référencée est manquante et doit être réintégrée.

"Revenir (des Championnats de France) avec deux titres en double mixte et en double, c'est super même si au fond de moi, j'ai une grosse déception de ne pas avoir gagné le simple (éliminée en huitièmes de finale). On ne peut pas négliger deux titres aux Championnats de France, surtout qu'en double mixte, c'était notre première participation avec Simon (Gauzy), et on a gagné. Avec Camille (Lutz) on fait un doublé (en double féminin) donc cela montre qu'on est régulières."

"En simple, même si sur le coup Isa (Cok) a très bien joué et mérité sa victoire, je sais que, sans vouloir paraître arrogante, j'aurais pu faire vraiment mieux. Je pense qu'il y avait la place pour aller gagner un deuxième titre (de suite). Je ne considère pas qu'il y avait quelqu'un d'imprenable. Même quand Jia Nan (Yuan, sextuple championne de France et 16e mondiale, absente à Antibes, ndlr) était là, je n'ai jamais considéré qu'une fille était imbattable."

La source média référencée est manquante et doit être réintégrée.

"La pression était un peu différente parce que je partais vraiment favorite mais cela n'a pas joué énormément... C'est plus moi qui n'ai pas réussi à trouver les ressources nécessaires pour passer ce tour-là. La déception est toujours là mais ce n'est que de l'expérience et cela va m'aider pour l'année prochaine. Je n'ai pas envie de répéter cette erreur."

Propos recueillis par Ludovic LUPPINO

48.85341, 2.34121