Terriennes

Vidéo • L'émotion de la militante Malala Yousafzai de retour au Pakistan

Chargement du lecteur...
TV5MONDE | Récit : P. ACHARD • Montage : O. MARCHI

Six ans après la tentative d'assassinat dont elle a été victime, Malala Yousafzai a retrouvé son pays, le Pakistan. La jeune femme, très engagée contre les talibans et impliquée dans la promotion de l'éducation et du féminisme ne restera que quatre jours sur place.

dans

Malala, très émue de rentrer au pays, n'a pu retenir ses larmes.

"Je n'arrive pas à croire que cela soit réel...tant j'ai rêvé, ces cinq dernières années , de revenir ici" dit la jeune militante des droits de la femme.

Elle a été applaudie et accueilli à bras ouvert, quelques heures à peine après son arrivée au Pakistan, par le premier ministre Shahid Khaqan Abbasi à Islamabad. 

Je suis vraiment ravi que notre fille, qui est devenue célèbre dans le monde , soit de retour à la maison
 Shahid Khaqan Abbasi, premier ministre pakistanais

Un discours que tout le monde ne partage pas ici. 

Nul n'est prophète en son pays


Les extremistes radicaux évidemment mais aussi une partie de la classe moyenne pakistanaise reprochent à la jeune activiste de ternir l'image et la réputation du pays.

Malala, la combattante qui a quitté son pays il a presque six ans en ambulance après avoir reçu une balle dans la tête.

Cible des talibans pakistanais pour le militantisme qu'elle affiche dès son plus jeune âge pour défendre le droit à l'éducation des filles au Pakistan.

Photo : B.K BANGASH | AP

Malala, l'écolière qui, dans l'intimité de sa maison,  décrit, dans un blog publié par la BBC, les conditions d'effroi régnant dans sa région natale, la vallée de Swat, dans le nord-ouest du pays sous contrôle des talibans... 

Soignée en Angleterre , la jeune fille s'y installe après sa guérison et poursuit ses études.  Depuis qu'elle a obtenu le prix Nobel de la paix en 2014, elle n'aura de cesse de continuer son combat pour le droit des femmes dans les hémicyles du monde entier.

Prenons nos livres et nos stylos, ce sont nos plus puissantes armes. Un enfant, un professeur, un livre et un stylo peuvent changer le monde !
Malala Yousafzai, prix Nobel de la paix, 2014

Malala ne reste que quatre jours au Pakistan. Après Islamabad, elle revient ce samedi 31 mars, dans sa vallée natale de la Swat, pour rencontrer les écoliers :

Chargement du lecteur...
Commentaire Sophie Golstein