Terriennes

Vidéo - Législatives au Liban : le réveil des femmes ?

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / W. CHARAF, R. AYSHA

Les élections législatives se tiendront au Liban le 6 mai prochain. Cette année, l'une des particularités les plus frappantes est la présence, parmi les candidats, des mouvements citoyens et des femmes. Rencontre avec Joumana Haddad, écrivaine, journaliste et surtout candidate.

dans

Les élections législatives se tiendront au Liban le 6 mai prochain. Elle n'ont pas eu lieu depuis 9 ans, car le parlement, pour cause de crises politiques successives, s'était auto-prorogé pendant 3 mandats. Cette année, l'une des particularités les plus frappantes est la présence, parmi les candidats, des mouvements citoyens et des femmes.

A rtrouver dans Terriennes, sur ces candidatures de Libanaises l'analyse de Patricia Elias, candidate, et de Zeina El Tibi, journaliste :
Elections législatives 2018 au Liban : les Libanaises à la conquête de leur Parlement

Et le mode de scrutin a changé également. Cette année les députés sont élus au vote proportionnel, ce qui permet en théorie à de petits électeurs de pouvoir accéder au parlement.

Joumana Haddad est écrivaine, journaliste et candidate féministe. Elle se présente au sein de la liste "Koullouna Watani" (nous sommes tous ma patrie), une coalition de mouvements et partis citoyens. Son discours moderne et laïc pourra-t-il tenir face aux partis confessionnels géants comme celui du Hezbollah ou celui de Saad Hariri ?

Au Marathon de Beyrouth, la candidate Joumana Haddad réserve un accueil de choix a ses supporters. Car face aux partis géants en lice pour les législatives, toute publicité pour les candidats indépendants est la bienvenue.
 
Joumana HADDAD, candidate aux élections législatives : "C'est surtout pour moi le soutien des jeunes qui croient en moi, qui ont confiance en moi, qui croient en un Liban différent que je défends."
 
Un Liban différent, Joumana Haddad veut bien l'incarner. Ecrivaine, poétesse et journaliste, militante pour les droits de la femme, elle propose au sein de la liste indépendante "Koulouna Watani"un programme axé sur la laicité, le renouveau de la classe politique et le combat contre la corruption. Et surtout, c'est une femme. Elles sont cette fois-ci, et c'est une nouveauté, plus de 86 candidates à briguer un mandat.
 
"Je pense que c'est vraiment abominable qu'on ait juste 4 femmes dans un parlement de 128 députés, affirme Joumana HADDAD.  Il y a beaucoup de femmes qui ont les capacités , le talent et la volonté de participer a la gouvernance de notre pays et qui pourraient jouer un role vraiment positif a ce niveau."
 
Des indépendants affrontant les partis traditionnels comme le Courant du Futur et le Hezbollah, c'est David contre Goliath. Gagner des sièges sera une tâche difficile, même si la victoire d'un seul de leurs candidats serait perçue comme un symbole prometteur. Mais Joumana Haddad veut y croire. Pour elle, les Libanais en ont assez des humiliations quotidiennes. "Je crois que l'humain gagnera en fin de compte et je suis certaine qu'au moins 5 ou 6 indépendants vont pouvoir arriver au parlement le 6 Mai prochain" assure la candidate.
 
Même si les candidats indépendants comme Joumana ont besoin de temps et d'expérience du pouvoir pour devenir une vraie force politique, ils ont le mérite néanmoins de dénoncer les manquements d'un système qui veut garder le pouvoir a tout prix.