Terriennes

"Who's Who 2023" : une féminisation entre les lignes

Même si des progrès sont enregistrés cette année, les femmes restent encore largement sous-représentées dans le "Who's Who in France", autrement dit le "Qui est qui", la bible des dictionnaires biographiques.
Même si des progrès sont enregistrés cette année, les femmes restent encore largement sous-représentées dans le "Who's Who in France", autrement dit le "Qui est qui", la bible des dictionnaires biographiques.
©Who'sWho in France

On l'appelle la "Bible rouge" pour la couleur de sa couverture : le Who's Who. Pour son édition 2023, le célèbre dictionnaire biographique – édition française – compte 18,6% de femmes, seulement. Cette année, plus d'un tiers de femmes figurent parmi les nouveaux venus, ce qui fait de cette édition la plus féminine depuis la création du titre, en 1953, mais on est encore bien loin du compte... 

La footballeuse Wendie Renard, l'actrice française Camille Cottin, la sommelière en huile d'olive Emmanuelle Dechelette, Julie Bogaert, l'une des responsables de Snapchat France, Clara Chappaz, directrice de La French Tech, ou encore la directrice générale du Women's Forum Audrey Tcherkoff, et aussi Marie-Anne Clair, directrice du centre spatial guyanais, font leur entrée dans le Who's Who français

Plus d'un tiers des nouveaux entrants au sein de la promotion 2023 sont des femmes, ce qui en fait la plus féminine de l'histoire de la célèbre bible biographique, créée il y a 69 ans.

Sur l'ensemble de l'édition 2023, les femmes sont représentées à hauteur de 18,6%. Elles n'étaient que 13,1% en 2010.
Antoine Hébrard, président du Who's Who France

"L'édition 2023 est la plus féminine depuis la création du Who's Who avec 37,5% de femmes au sein des nouveaux entrants. Les membres n'ont jamais été aussi jeunes avec un âge moyen de 47 ans, grâce notamment à la nouvelle génération de députés", précise Antoine Hébrard, président du dictionnaire biographique."L'an dernier, la proportion des femmes parmi les nouveaux entrants n'était que de 30,5%. Sur l'ensemble de l'édition 2023, les femmes sont représentées à hauteur de 18,6%. Elles n'étaient que 13,1% en 2010", ajoute-t-il.

Parmi les 18,6% de femmes biographiées dans l'illustre annuaire de personnalités, on retrouve notamment la Prix Nobel de littérature 2022, Annie Ernaux, inscrite depuis 1985, ou encore l'écrivaine et femme rabbin Delphine Horvilleur.

Plus de femmes et plus de jeunes

Lancée en 1953 par l'éditeur Jacques Lafitte, la première édition française du Who's Who comptait 5 000 noms et biographies de "personnalités agissantes". Aujourd'hui, la très reconnaissable "bible rouge"(4,5 kg et plus de 2 400 pages) recense quelque
20 000 personnalités de tous horizons, selon des critères de talent et de reconnaissance .

Marquée par le renouvellement de l'Assemblée nationale, l'édition 2023 compte 47% de personnalités issues de l’entreprise, 16,6% du monde politique (hauts fonctionnaires et diplomates compris), 11,2% du monde de la culture, 5% de l’artisanat, devant la recherche, les médias, l'agriculture, le sport, les armées et les religions.

Les personnalités les plus jeunes sont les députés Tematai Le Gayic (indépendantiste polynésien) et Louis Boyard (LFI), tous deux âgés de 22 ans et Pierrick Berteloot (RB), 23 ans. Depuis la disparition du peintre Pierre Soulages, le doyen du Who's Who en France est Gaston-Jacques Murray (102 ans), président de sociétés.