Terriennes

Zozibini Tunzi, Miss Univers 2019 : "Il faut apprendre aux filles à diriger"

Zozibini Tunzi, Miss Afrique du Sud a été élue Miss Univers dimanche 8 décembre 2019 à Atlanta (Etats-Unis).
Zozibini Tunzi, Miss Afrique du Sud a été élue Miss Univers dimanche 8 décembre 2019 à Atlanta (Etats-Unis).
©compte instagram/@zozitunzi

Zozibini Tunzi a été sacrée Miss Univers 2019. Sa particularité ? Si Miss Afrique du Sud affiche haut et fort sa couleur de peau et ses cheveux crépus, elle tient surtout un discours puissant sur l'empouvoirement des jeunes filles.

"J’ai grandi dans un monde où une femme comme moi, avec mon type de peau et mon type de cheveux, n’a jamais été considérée comme étant belle. Je pense qu’il est temps que ça change aujourd’hui."

Ainsi s'exprime Zozibini Tunzi, Miss Afrique du Sud et Miss Univers 2019, qui à 26 ans devient la cinquième femme noire de l’histoire à gagner ce célèbre concours de beauté, dimanche 8 décembre 2019 à Atlanta, à l'issue d'une cérémonie où il a beaucoup été question du droit des femmes à disposer d'elles-mêmes. Dans ce discours d'après couronnement (une première dans l'histoire du concours,ndlr), la jeune femme a déclaré vouloir tout faire pour encourager les jeunes filles à prendre confiance en elles. Des paroles chaleureusement applaudies par l'assemblée, mais aussi largement saluées sur les réseaux sociaux.

Je pense que la chose la plus importante que nous devrions leur apprendre c’est à diriger. C’est quelque chose qui manque aux jeunes filles et aux femmes depuis très longtemps.
Zozibini Tunzi
 
[Ce soir, une porte a été ouverte et je ne pourrais pas être plus reconnaissante d'avoir été celle qui l'a franchie. Puisse chaque petite fille qui a été témoin de ce moment croire à jamais au pouvoir de ses rêves et voir son visage reflété dans le mien. Je déclare fièrement mon nom Zozibini Tunzi, Miss Univers 2019!]

La candidate sud-africaine a terminé devant la concurrente de Porto Rico et celle du Mexique. C'est un panel de sept femmes qui a jugé les candidates. La jeune femme aux cheveux courts a battu plus de 90 autres candidates pour remporter ce 68e titre de Miss Univers, et succéder à Catriona Gray, Miss Philippines et Miss Univers 2018.

"Je pense que la chose la plus importante que nous devrions leur apprendre c’est à diriger. C’est quelque chose qui manque aux jeunes filles et aux femmes depuis très longtemps, pas parce que nous n’en voulons pas mais à cause de ce que la société a décrété à propos des femmes, a-t-elle déclaré. Je pense que nous sommes les êtres les plus puissants du monde et que nous devrions avoir toutes les opportunités. C’est cela que l’on devrait enseigner aux jeunes filles: de prendre leur place dans la société."

Une victoire inspirante qui peut donner envie à de nombreuses petites filles et femmes dans le monde de porter fièrement leurs cheveux crépus, mais comme le relève certain.e.s internautes, ce n’est pas non plus une raison pour dénigrer celles qui arborent un tissage ou une perruque au quotidien.

Un concours de beauté mais pas seulement ?

Une autre jeune femme avait fait parler d'elle durant les qualifications : Miss Birmanie, Swe Zin Htet, en devenant la première candidate ouvertement homosexuelle. Elle a été éliminée avant la finale.

L’amour est la chose la plus puissante et les gens tombent amoureux d’êtres humains, pas d’un genre.
Swe Zin Hte, miss Birmanie

"Si je dis que je suis lesbienne, je bénéficie d’une visibilité qui aura un grand impact sur la communauté LGBTQ en Birmanie. Ce qui est compliqué, c’est que les personnes LGBTQ ne sont pas acceptées... Elles sont méprisées et discriminées", explique-t-elle.

"Tous les pays n’autorisent pas le mariage entre personnes de même sexe. Je veux que le monde accepte la communauté LGBTQ+ et leur droit à choisir leur propre chemin et trouver le bonheur", écrit-elle encore .

Miss Myanmar, première lesbienne déclarée et assumée à participer à Miss Univers n'est pas allée jusqu'à la finale. La jeune femme a fait son coming out il y a cinq ans. Et si au début, ses parents l’ont mal pris, ils ont fini par l’accepter.  Ce qui suscite ce commentaire à Swe Zin Htet : "L’amour est la chose la plus puissante et les gens tombent amoureux d’êtres humains, pas d’un genre."

Les concours de beauté, souvent décriés et critiqués par les féministes pour l'image des femmes qu'ils donnent à voir seraient donc en train de faire bouger les lignes, à petits pas sur les podiums ... En 2018, une femme trans, Angela Ponce, Miss Espagne avait participé au concours de Miss Univers.