La Tunisie post-révolution

Les Tunisiens se sont rassemblés à Sidi Bouzid, le 7 janvier 2016, cinq ans après l'immolation de Mohamed Bouazizi qui déclenché la révolution. 

Après la révolution de 2010-2011 portée par la rue qui a engendré une transition démocratique réussie dans le pays, la désillusion a gagné de nombreux Tunisiens. Qu'est devenue la société tunisienne post-Ben Ali ?

Décembre 2016, trois jeunes Congolais sont agressés au couteau à Tunis. Voilà des années que la société civile se bat pour...
Zarzis, c'est une petite ville de pêcheurs au sud de Djerba, en Tunisie. Chaque année les jeunes tentent de traverser la...
Des Tunisiens se regroupant à Tunis pour célébrer le premier anniversaire de la révolution le 14 janvier 2012. 
Le 14 janvier 2011, la Tunisie tournait une page de son histoire. Après quatre semaines de manifestations, le président Ben Ali,...
En Tunisie, huit ans après la révolution, et au terme de quatre ans de travaux dans un contexte parfois hostile, l'instance...
Le 17 décembre 2010, un jeune vendeur de fruits et légumes s'immole par le feu à Sidi Bouzid, au centre de la Tunisie, une ville...
En Tunisie, les grandes manoeuvres politiques ont commencé en vue de la présidentielle. Le Président Essebsi prend ses distances...
Relief en béton de langue des signes à Prague : « <em>La vie est belle, soyez heureux et aimez.</em> », par la sculptrice tchèque Zuzana Čížková (encore une femme...), sur le mur d'une école pour les élèves sourds-muets.
L’accès aux soins ou à l’information pour les sourds reste encore aujourd’hui très limité et difficile. En Tunisie, un projet de consultations médicales en LDS a vu le jour en 2016. Et l’association internationale Source a lancé une pétition pour une médecine en langue des signes dans tous les pays. En France, en ce mois d'avril 2018, un média en ligne d’informations en langue des signes (LDS) est lancé, pour réduire l'exclusion sociale dont les sourds sont victimes.
La liste des actes racistes que subissent les étudiants ou personnes noires s'allongent ces derniers mois à Tunis. Les victimes...
C'est officiel ! Un projet de loi faisant de l'égalité entre homme et femme le principe par défaut lors de la répartition de...
Signe de l'amélioration de la situation sécuritaire en Tunisie et d'une confiance retrouvée, le pèlerinage juif de la Ghriba (sur...
Un texte porteur d'espoir. Voilà comment est décrite la nouvelle législation sur les violences faites aux femmes en Tunisie. Un...
7 ans jour pour jour après la révolution et le départ de Zine El Abidine Ben Ali où en est le pays ? Les idées et les espoirs qui...
<p>Tribunal de Tunis. Banderole en soutien à Aziz Amami, un célèbre blogueur arrêté pour détention de drogues. Son interpellation avait déclenché, en 2014, un regain de protestation contre une loi anti-drogue jugée trop dure et soupçonnée d'être utilisée par l'Etat pour neutraliser ses ennemis.</p>
Le parlement tunisien a voté ce 26 avril la suppression de toute condamnation automatique à la prison ferme pour détention ou...

Pages