Vidéos
Chargement du lecteur...

Cameroun : les primates, victimes collatérales de la crise anglophone

Le Limbe Wildlife Centre (LWC), situé dans le Sud-Ouest du Cameroun, est un ancien zoo reconverti en sanctuaire pour animaux victimes du braconnage. Ouvert au public depuis 1993, il accueille 230 primates, dont certaines espèces en voie d'extinction. Mais son activité est actuellement au ralenti. En cause : la crise qui secoue cette région anglophone depuis fin 2016. 
 
Durée : 
1 min 50

Les dernières vidéos

3 : 29
Les rebelles du Front pour l'alternance et la concorde au Tchad, le FACT, ont affirmé que l'une de leurs positions dans le sud de la Libye a été...
2 : 04
Au Togo, les mesures sanitaires pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont été renforcées. Le Parlement a de son côté prolongé la situation...
7 : 14
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG, l'Union des forces démocratiques de Guinée, est l'ancien premier ministre et l'adversaire du président déchu...
1 : 50
En République Démocratique du Congo, la manifestation d'opposition, interdite par les autorités, a été rapidement réprimée à Goma, Lubumbashi et...
4 : 04
Dune, le premier volet de la saga de science-fiction du québécois Denis Villeneuve sort finalement dans les salles. Le réalisateur l'a présenté à la...
1 : 25
Bedford-Claude, procureur général d'Haïti, a été démis de ses fonctions par le premier ministre Henry qu'il avait inculpé dans son enquête sur...
2 : 01
Les accords d'Abraham ont facilité le quotidien de la communauté juive des Émirats arabes unis. Ainsi ces juifs orthodoxes américains pratiquent leur...
2 : 43
Du Mali à la Syrie, en passant par l'Ukraine ou le Venezuela, l'armée privée Wagner étend ses troupes dans de nombreux pays afin de défendre -...
1 : 27
Pour les Maliens, le salut ne viendra pas de l'armée française mais de Moscou. Voici des semaines qu'ils manifestent devant l'ambassade de Russie...
4 : 05
Depuis ce 15 septembre en France, les soignants sont obligés d'être vaccinés sous peine de suspension. Même s'il invite ses confrères à se faire...