Vidéos
Chargement du lecteur...

Couvre-feu en France : "Il y a un lien entre vie nocturne et contamination"

En mars, le confinement a eu un effet certain sur le ralentissement de la propagation de l'épidémie de coronavirus. Certaines villes en Italie ont dû instaurer un couvre-feu car la population ne respectait pas les règles sanitaires. "Il y a effectivement un lien entre vie nocturne et contaminations" nous explique l'épidémiologiste Didier Pittet.
Durée : 
3 min 06

Les dernières vidéos

2 : 33
Désinfecter l'eau en utilisant le chlore. Au Burundi, des jeunes ont lancé une initiative basée sur cette idée il y a deux ans, dans la commune de...
2 : 09
Les éleveurs nomades de la Corne de l'Afrique attendent depuis plus de deux ans des précipitations qui ne viennent pas. Mohammed Hassan Gureh a pris...
1 : 36
Quatre enfants sur dix ne sont pas inscrits à leur naissance à l'état civil au Niger. La distance entre certains villages et les grandes villes, avec...
2 : 12
La ferveur dans l’un des plus grands bassins catholiques d’Afrique. Sur le boulevard Lumumba de Kinshasa, des dizaines de Congolais attendent depuis...
3 : 05
En 1916, le Djidji Ayokwe, un tambour emblématique de la culture et de l’identité ivoiriennes, avait été confisqué par l’administration coloniale...
2 : 22
Un coup de projecteur sur le plasticien sénégalais Serigne Ibrahima Dieye. Ses œuvres peuplées de sombres mutants, scrutent les failles humaines et...
1 : 41
À Dire Dawa, dans l'est de l'Éthiopie, les voyageurs utilisent toujours le "chemin de fer franco-éthiopien", construit il y a plus d'un siècle par...
8 : 21
L'AFD, l'agence française de développement, vient de publier la 4ème édition de l'ouvrage intitulé « l'Économie africaine 2023», un tour d'horizon...
1 : 57
 Un brasier a considérablement endommagé le marché Sankar-Yaaré de Ouagadougou au Burkina Faso. L'origine exacte de l'incendie n'est pas encore...
2 : 27
L'avion papale doit atterrir mardi 31 janvier à 15 heures (heure de Kinshasa). 37 ans après Jean-Paul 2. Il se rend en RDC pour une visite de quatre...