Vidéos
Chargement du lecteur...

Crise des opiacés aux États-Unis : amende record pour Johnson & Johnson

Un tribunal a condamné lundi 26 août le groupe Johnson & Johnson à payer 572 millions de dollars à l'État de l'Oklahoma pour sa responsabilité dans la crise des opiacés. Il s'agit du premier jugement civil contre un laboratoire aux États-Unis pour une scandale sanitaire qui a fait des dizaines de milliers de morts par overdose. Le groupe a immédiatement fait savoir qu'il ferait appel. "Janssen n'a pas provoqué la crise des opiacés dans l'Oklahoma", a déclaré Michael Ullmann, vice-président et directeur juridique de Johnson & Johnson.
 
Durée : 
1 min 54

Les dernières vidéos

2 : 00
Des chants, des danses, une visite de la Manyatta, le village traditionnel : c’est l’étape obligatoire pour les touristes qui veulent découvrir les...
1 : 59
Plus de 35.000 décès, avec aussi plus de 4.480 nouvelles contaminations lors des dernières 24 heures. Le Mexique est devenu dimanche 12 juillet le...
8 : 39
Ils sont partout, sur les marchés et les affiches publicitaires. Ils promettent une peau éclatante, entendez par là "plus claire". La vente des...
2 : 17
Explorer le passé pour restaurer la mémoire des héros anticolonialistes. C'est la démarche entreprise par une jeune historienne kényane. Elle se sert...
1 : 49
Depuis le début du mois de juillet, on approche les 500 contaminations par jour en Algérie. C'est le double du chiffre de fin juin. Sétif, au sud-est...
2 : 13
Le chef de l'Etat Andry Rajoelina est intervenu sur la crise sanitaire. Près d'une heure et demie d'interview essentiellement consacrée à la...
2 : 10
La contestation est montée d'un cran ce week-end à Bamako. Depuis vendredi, les troubles dans la capitale malienne ont fait au moins onze morts,...
2 : 34
La Basilique de Saint-Denis est un joyau de l'architecture médiévale abritant les tombeaux des rois de France et réputée dans le monde entier....
10 : 18
L'ampleur de la crise au Liban inquiète, alors qu'aucun réel plan de relance n'est mis en place par le gouvernement. La dette externe fait désormais...
1 : 29
Il aura fallu pas moins de sept votes au Conseil de sécurité de l'ONU pour que l'aide humanitaire pour la Syrie soit finalement prolongée pour un an....