Vidéos
Chargement du lecteur...

Égypte : "Il ne suffit pas de renverser un pouvoir autoritaire pour installer une démocratie"

Le 25 janvier 2011, la place Tahrir au Caire devenait le symbole d’un soulèvement populaire égyptien sans précédent qui, après 11 jours, chassait Hosni Moubarak du pouvoir. Mais pour Robert Solé, écrivain et journaliste : « Il ne suffit pas de renverser un pouvoir autoritaire pour installer une démocratie ». Même si le renouveau espéré n’a pas eu lieu, le journaliste égyptien reste optimiste : « Le besoin de liberté aujourd’hui en Égypte est intact. »

Durée : 
11 min 00

Les dernières vidéos

5 : 32
Spike Lee a annoncé la composition du Jury du Festival de Cannes ! Les femmes y sont majoritaires et Mylène Farmer reine de la pop française en fait...
4 : 07
Vanessa Escalante rencontre pour la première fois les aborigènes en 2005. Elle réalise plusieurs documentaires : Les Derniers Traqueurs australiens,...
1 : 42
La chanteuse Britney Spears demande à la justice californienne de la "libérer". La pop star avait été placée sous la tutelle de son père en 2008,...
1 : 19
En Algérie, 31 personnes ont été condamnées à des peines de prison ferme pour fraude au baccalauréat. Le pays vit au rythme des coupures d'Internet...
2 : 09
Chaque jour, 4 milliards de masques sont utilisés à travers le monde. Leurs composants sont nocifs pour l'environnement. Certains finissent jetés...
1 : 47
Le continent africain n'a pas les moyens d'atteindre l'objectif de 30% de sa population vaccinée fixé par l'OMS. Pour cela il lui faudrait 700...
2 : 07
En Afrique du Sud, un train médical sillonne le pays 9 mois par an, pour apporter des soins aux personnes les plus pauvres et à celles qui n'ont pas...
6 : 47
Le premier festival consacré aux musiques de film "Sœurs Jumelles" se tient à Rochefort du 23 au 26 juin. Son titre fait référence au célèbre film de...
1 : 50
Afin de rassurer la population qui s'inquiète d'une possible propagation du coronavirus au Japon, le comité olympique a édicté de nouvelles règles...
11 : 40
"La France ne fait pas partie du peloton de tête" concède Gilles Bloch, président directeur-général de l'INSERM, l'Institut national de la santé et...