Vidéos
Chargement du lecteur...

La politique française vue par Édith Cresson : "La société politique est misogyne"

Seule et unique première ministre française au milieu d’une classe politique misogyne, Édith Cresson porte un regard attentif sur les affaires publiques du pays et sur l'évolution de sa formation politique, le Parti socialiste. Quelques jours après les élections régionales et à l’approche de l’élection présidentielle de 2022, elle fait le tour du paysage politique actuel, tout en se remémorant ses années d’élue.
Durée : 
9 min 13

Les dernières vidéos

2 : 42
Au Togo, une ferme école, Ma Joie, enseigne les principes d'une agriculture respectueuse de l'environnement et de la santé en ne cultivant que des...
1 : 34
La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), saisie par sa veuve, a jugé ce 20 septembre la Russie "responsable" de l'assassinat de l'ex-espion...
1 : 45
Les collégiennes et lycéennes afghanes retourneront en cours "aussi vite que possible", ont assuré les talibans. Lors de leur premier règne de 1996 à...
2 : 08
L'annulation de la vente des sous-marins français par l'Australie prend une dimension autre qu'un simple conflit commercial. Le ministre des Affaires...
1 : 49
Des milliers d'Haïtiens tentent, ces derniers jours, d'entrer aux États-Unis. Beaucoup de ceux qui avaient réussi à traverser le Rio Grande ont été...
2 : 00
Le 21 septembre 2001 explose à 10h17 à Toulouse l'usine chimique AZF qui contenait 300 tonnes de nitrate d'ammonium. Vingt ans après, la ville rend...
4 : 21
C'est le Premier ministre Justin Trudeau qui a décidé des élections anticipées, malgré la pandémie. Sa victoire a été courte et il se retrouve avec...
1 : 04
Ce 21 septembre, des partisans de l'ex-président Omar El-Béchir, chassé du pouvoir en 2019, ont tenté de renverser le gouvernement. La situation...
4 : 53
Le retour des Talibans au pouvoir remet en question la liberté des journalistes et plus généralement celle de la presse. Elle se ressent fortement...
13 : 25
Le 15 septembre, l'Australie annulait un contrat avec la France de 56 milliards d'euros pour l'achat de 12 sous-marins. Canberra a préféré signer un...