Vidéos
Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

La Tanzanie veut taxer perruques et extensions de cheveux

Arborer des faux cheveux en coûtera plus cher aux Tanzaniennes. Le 13 juin 2019, Philip Mpango, le ministre tanzanien des Finances, a annoncé une taxe de 25% sur les perruques et extensions capillaires importées dans le pays. Les produits nationaux seront taxés, eux, de 10%. Ces mesures, destinées à renflouer les caisses de l'État, devraient entrer en vigueur le 1er juillet. Elles inquiètent les coiffeurs et les Tanzaniennes, nombreuses à porter des faux cheveux.
Durée : 
1 min 38

Les dernières vidéos

1 : 45
Ilhan Omar a été accueillie avec chaleur dans son fief de Minneapolis. L'élue démocrate du Minnesota a sèchement répondu à Donald Trump qui l'avait...
2 : 07
En RDC, l'école est gratuite pour les enfants. En théorie seulement, en pratique c'est plus difficile. La rentrée pour les écoliers c'est en...
Que deviennent les enfants soldats ? Au Mali, un centre s'occupent de ces jeunes victimes des conflits. Prise en charge psychologique, retour à...
1 : 51
Le débat continue en Tunisie sur l'interdiction du niqab dans les institutions publiques pour raisons de sécurité. Une loi doit suivre la circulaire...
8 : 39
La Coupe d'Afrique des nations est née en 1957, en pleine lutte des pays africains pour leur indépendance. Au départ trois pays étaient concurrents :...
3 : 25
Affluence dans les stades et moyens financiers des supporters. Quels sont les chiffres-clés de cette Coupe d'Afrique des nations 2019 ? Premier bilan...
1 : 51
Déjà ratifié par 13 pays sur 28 dans l'Union européenne, le CETA fait polémique en France, alors que se tient à Montréal le 17e sommet UE / Canada....
1 : 33
Au lendemain du décès d'un patient atteint du virus Ebola à Goma, l'Organisation mondiale de la santé a déclaré l'état "d'urgence sanitaire...
1 : 30
En Algérie, le pays tout entier vibre au rythme de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en attendant la finale qui oppose les équipes d'Algérie et de...
2 : 30
Nouvelle attaque à Goma, dans l'Est de la RDC, où au moins deux personnes ont été tuées dans la nuit de mardi à mercredi, sans compter quatre blessés...