Vidéos
Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

La Tanzanie veut taxer perruques et extensions de cheveux

Arborer des faux cheveux en coûtera plus cher aux Tanzaniennes. Le 13 juin 2019, Philip Mpango, le ministre tanzanien des Finances, a annoncé une taxe de 25% sur les perruques et extensions capillaires importées dans le pays. Les produits nationaux seront taxés, eux, de 10%. Ces mesures, destinées à renflouer les caisses de l'État, devraient entrer en vigueur le 1er juillet. Elles inquiètent les coiffeurs et les Tanzaniennes, nombreuses à porter des faux cheveux.
Durée : 
1 min 38

Les dernières vidéos

1 : 47
Le correspondant de TV5MONDE à Alger, Khaled Drareni, est aujourd'hui condamné à trois ans de prison ferme, pour "incitation à un attroupement non...
1 : 29
Considéré comme "le dernier dictateur d'Europe" par ses détracteurs, Alexandre Loukachenko vient de rafler un sixième mandat présidentiel, en...
1 : 25
"Tous les moyens seront mis en oeuvre pour élucider les circonstances de l'"attentat" qui a fait huit morts dont six Français au Niger, a assuré...
10 : 43
En octobre prochain, la Belgique va entamer un travail de mémoire sur son passé colonial via une commission. Y seront examinés tous les aspects de la...
1 : 53
Karim Baldé revient sur la première victoire sud-africaine en moto GP, un exploit réalisé par Brad Binder en République Tchèque. L'occasion aussi...
2 : 42
Célia Sadaï, de la revue Africultures, présente le roman de l'auteure camerounaise Djaïli Amadou Amal, "Les Impatientes". Fiction inspirée de faits...
2 : 47
Huit personnes dont six touristes français ont trouvé la mort au Niger, dans l'est de la localité de Kouré, lors d'une attaque par des hommes armés à...
1 : 34
En Côte d'Ivoire, trois jours après l'annonce de la candidature d'Alassane Ouattara, la société civile s'interroge. Certains craignent une nouvelle...
1 : 34
Alors que les écoles ont fermé leurs portes pendant plusieurs mois, l’application Tenafep Quiz a permis à certains élèves de préparer, malgré tout,...
2 : 19
La colère des libanais a embrasé Beyrouth hier, samedi 8 août. Les manifestants ont brièvement occupé des ministères considérés comme des symboles de...