Vidéos
Chargement du lecteur...

Syrie : Salwa, le rire contre les bombes

Abdallah et sa fille de 3 ans, Salwa, vivent à Sarmada dans la région d'Idleb actuellement bombardée. Le journaliste syrien a inventé un jeu : à chaque fois que résonne une bombe, elle est accueillie par un généreux éclat de rire. Une manière, selon son père, d'apaiser la fillette et de la protéger. Ils ne sont pas en sécurité, mais ce père et sa fille ont pris le parti de refuser de vivre dans la peur.
Durée : 
1 min 05

Les dernières vidéos

2 : 12
Confinée chez elle par ces temps de pandémie de coronavirus, l’autrice-compositrice-interprète française Hoshi prépare la sortie de son nouvel album....
2 : 06
À Abidjan, la rue Princesse a perdu de son éclat. Depuis dimanche 29 mars, la capitale économique ivoirienne a été isolée du reste du pays en raison...
2 : 07
Ingénieurs bénévoles, citoyens engagés, aux quatre coins du Maroc, les actions se multiplient pour endiguer la pandémie. Certains ont mis leurs...
11 : 54
Aux États-Unis, 10 millions de personnes ont perdu leur emploi en raison de la pandémie de coronavirus. En France, 4 millions de salariés se trouvent...
1 : 19
Les accusations à l’encontre du gouvernement chinois se multiplient. Depuis le début de l’épidémie, Pékin est soupçonné d’avoir manqué de...
1 : 30
Partout dans le monde, la course au traitement contre le Covid-19 est lancée. Parmi les pistes explorées : prendre les anticorps de personnes guéries...
1 : 50
Afin de désengorger les hôpitaux de région parisienne et du Grand Est, les plus touchées par le coronavirus, les transferts se multiplient. Le 3...
1 : 30
La Suisse, comme le reste du monde, continue de faire face au Covid-19. Ces derniers jours, l’augmentation des cas de personnes infectées ralentit....
2 : 22
Vous n'avez pas réussi à concilier sport et confinement ? Vous en avez assez de la musique de vos voisins ? Vous voulez braver le confinement....
2 : 10
À Jérusalem, le mur des Lamentations est étrangement désert. Le lieu saint a été fermé au public à cause du coronavirus : il est désormais interdit...